Le juge d'instruction près le tribunal de Sidi Bel Abbes a donné l'ordre d'écrouer, dernièrement, une jeune femme de 23 ans pour « vol et incendie volontaire ». Elle est accusée d'avoir dérobé une grosse somme d'argent, en monnaie nationale et étrangère, appartenant à son mari et d'avoir mis le feu à la maison conjugale, avant de prendre la fuite, a rapporté, mardi 8 septembre, le quotidien arabophone Echorouk.

Tout avait commencé lorsque la maison du couple, située à Sidi Bel Abbes, dans l'Ouest algérien, a pris feu il y a quelques mois. En plus de l'incendie suspect, le mari a constaté la disparition des 350 millions de centimes et 1 800 euros qu'il conservait au domicile... et l'épouse avec.

Dans un premier temps, les enquêteurs ont soupçonné un kidnapping. Un avis de recherche national a été d'ailleurs émis afin de retrouver la jeune femme. Cependant, les investigations approfondies ont permis d'orienter les soupçons vers la jeune femme.

La femme retrouvée à Oran

Et il s'est avéré que cette dernière n'était pas victime d'un enlèvement. Elle a elle-même pris la fuite, après avoir volé la somme d'argent susdite et mis le feu à la demeure conjugale pour brouiller les pistes. Les enquêteurs ont, aussi, découvert que la mise en cause avait séjourné durant tout ce temps dans des hôtels de luxe de la capitale de l'Ouest algérien, Oran.

À lire aussi :  Accusés d'abus de fonction, des employés d'Air Algérie sous le verrous

Arrêtée et interrogée par les services de sécurité, la jeune femme a reconnu les faits qu'elle a expliqués par « les tensions qui caractérisaient sa relation avec son mari depuis leur mariage ». Elle a également indiqué qu'elle avait demandé à maintes reprises le divorce. Mais son mari refusait de le lui accorder. Raison pour laquelle, dit-elle, elle s'est emparée de l'argent et a brûlé, par la suite, la maison pour camoufler l'acte de vol.

Lire aussi : Algérie: Une femme tue son mari avec la complicité de ses fils