La wilaya de Bouira, en Kabylie, a connu une nouvelle tragédie. Un jeune de 20 ans a été sauvagement agressé et laissé pour mort dans une décharge publique. Il finira par succomber à ses blessures dans l’ambulance qui l'emmenait à l'hôpital. L'enquête des services de sécurité est en cours, afin de connaître les causes exactes du décès, rapporte, ce samedi 26 septembre, le quotidien arabophone El Khabar.

Le corps de la victime a été découvert dans la soirée de vendredi 25 septembre dans une décharge publique de la commune de Lakhdaria, relevant de la wilaya de Bouira, en Kabylie. Le jeune homme, âgé de 20 ans, souffrait de graves blessures. Il avait vraisemblablement reçu de violents coups à l'aide d'un objet tranchant.

Dépêchés sur place, les éléments de la protection civile ont procédé au transfert de la victime vers l'établissement hospitalier de la ville. Mais le jeune homme finira par rendre l'âme dans l'ambulance. Les secours ont finalement dû acheminer le corps vers la morgue pour autopsie.

De son côté, la Gendarmerie nationale a diligenté une enquête pour connaître les circonstances et les causes de cette mort. Les premiers éléments des investigations ont permis d'identifier la victime. Celle-ci est originaire de la localité de Beni Maâned, dans la commune de Kadiria, située à 35 km à l'ouest du chef-lieu de Bouira.

À lire aussi :  Démantèlement à Béjaïa d'un réseau de faux visas dirigé par une femme

En Kabylie toujours, un autre drame a eu lieu dans la journée de mercredi 23 septembre. Les plongeurs de l’unité de la Protection civile de Tigzirt, à Tizi Ouzou, ont retrouvé le corps d’un plongeur en apnée. Âgée de 35 ans, la victime avait disparu en mer depuis plusieurs jours.

Lire aussi : Kabylie : Un père de trois enfants met un terme à ses jours à Bouira