La justice française a condamné, vendredi 2 octobre, un ressortissant algérien à quatre mois de prison. Il est poursuivi pour menaces au couteau contre une jeune fille et outrage envers les forces de police.

Le ressortissant algérien, établi en France depuis 2017, a été reconnu coupable par le tribunal d’Alençon, en Normandie, d'outrage à agent de l'ordre et de menaces au couteau contre une jeune fille. La justice l'a condamné à quatre mois de prison avec maintien en détention. Le prévenu devra également verser une indemnité de 500 euros à la victime et 100 euros à la seconde victime, le policier contre lequel il a proféré des insultes. Le procureur de la République avait requis « une peine exemplaire » de huit mois de prison avec maintien en détention, l’interdiction de détenir une arme pendant cinq ans et l’interdiction du territoire pendant huit ans.

Interrogé sur son geste, le prévenu, âgé de 24 ans, a évoqué, lors de son procès, une toute autre version. Il estime que son geste était de la « drague et non une agression » et explique avoir bu de la vodka durant la journée. Son avocat a sollicité le report de l’audience, demandant une expertise approfondie de l’état mental de son client qui souffrait, selon les documents fournis, de troubles schizophréniques. Le tribunal a rejeté la demande en suivant les réquisitions du procureur qui s’est opposé au renvoi.

À lire aussi :  Seine-Saint-Denis : Violente bagarre entre Algériens et Égyptiens

L'agression signalée le 1er septembre

L’histoire remonte au 1e septembre dernier. Deux jeunes filles allaient rejoindre un ami chez lui lorsqu’un homme empêche l’une d'elles d’entrer dans l’immeuble. Il lui demande une cigarette. Elle répond qu’elle n’en a pas. Puis, il lui demande ses identifiants Instagram, mais la jeune fille refuse. L’individu l’attrape, alors, par le bras et lui dit  :« Tu es ma pute et tu vas travailler pour moi ».

A ce moment-là, un couple intervient, mais l’individu sort de sa poche un couteau-suisse, menace le garçon et le poursuit. L’agresseur revient sur ses pas pour s’en prendre de nouveau à la jeune fille. Mais cette fois-ci, des éboueurs le mettent en fuite. Le lendemain, les forces de police ont interpellé le mis en cause après l’avoir identifié grâce à la vidéosurveillance.

Lire aussi : Un Algérien condamné à 10 ans de prison pour viol et interdit de territoire français