Algérie : Une autre jeune fille enlevée, séquestrée et violée à Oran

Les éléments de la police judiciaire de la localité de Aïn El Turk, située dans la wilaya d’Oran au nord-ouest de l'Algérie, ont réussi à libérer une jeune adolescente âgée d’à peine une quinzaine d’années, des griffes de son violeur. En effet, la jeune fille a été enlevée, séquestrée et violée par un repris de justice, a indiqué mardi 6 octobre, le site arabophone El Bilad.

Selon la même source, la jeune adolescente a disparu dans des circonstances mystérieuses. Les parents de la victime ont immédiatement signalé l’absence de leur fille aux services de la police judiciaire. Une enquête a été ouverte. Les recherches menées ont pris fin à la découverte de la victime, toujours vivante, à l’intérieur d’une résidence complètement délabrée dans la commune de Bousfer à Oran.

La jeune adolescente traumatisée

Les éléments de la police judiciaire ont réussi à libérer la jeune adolescente des mains de son violeur. La victime traumatisée a été conduite à l’hôpital. Son ravisseur, âgé de 30 ans, a été arrêté. Il comparaîtra devant le tribunal pour les chefs d’inculpation d'enlèvement d’une mineure, séquestration et viol.

Faits-divers JO Paris 2024 : Une athlète française privée de cérémonie d'ouverture à cause de son voile

Il faut dire que la violence contre les femmes connaît une recrudescence très inquiétante en Algérie. La monstruosité des actes commis évoquent une insécurité totale pour la gente féminine algérienne. Pour rappel, à seulement cinq jours d’intervalles, un féminicide des plus abominables a été commis dans le pays.

La victime est prénommée Chaïma et n’avait que 19 ans. Son bourreau l’a enlevé, séquestré, violé et lui a causé de graves blessures avant de la brûler vive. L’auteur de cet effroyable féminicide n’est autre que le violeur de Chaïma. Il s'en est déjà pris à la jeune femme alors qu'elle n'avait que 16 ans. Il a été libéré trois années après sa condamnation.

Lire aussi : Algérie : Un homme égorge sa femme et lui arrache les yeux devant leurs trois filles


Vous aimez cet article ? Partagez !