Les trois filles portées disparues depuis quelques jours dans la wilaya de Batna, dans le nord-est de l’Algérie, ont été retrouvées saines et sauves dans la wilaya voisine de Sétif, distante d'environ 144 kilomètres de Batna. C'est l’Organisation nationale pour la protection de l’enfance qui aurait réussi à retrouver les trois fillettes. 

Dans un communiqué publié ce vendredi 16 octobre, l'organisation en question a fait savoir qu'elle avait réussi à retrouver les trois fillettes, portées disparues à Batna. Elles ont été retrouvées dans la wilaya de Sétif, à 144 kilomètres au nord de Batna. L'on ignore pour le moment s'il s'agit d'une affaire d'enlèvement ou autre.

Pour rappel, les trois filles sont issues d'une même famille. La première, âgée de 13 ans, répond au nom Malak Mohammedi. La deuxième, 6 ans, est sa sœur cadette. Elle s'appelle Salsabil mais elle est surnommée Rama. La troisième et dernière fille est leur cousine. Elle s'appelle Ikhlas Sassi et est âgée de 15 ans. Selon l'Organisation nationale pour la protection de l'enfance, les deux sœurs sont originaires de la localité de Beni Srour, dans la wilaya de M'sila. Elles ont déménagé vers la localité de N’gaous, à Batna, suite au décès de leur père.

Le phénomène des disparitions mystérieuses d'enfants en Algérie s'amplifie. L’Organisation nationale pour la protection de l'enfance a signalé plusieurs cas ces dernières semaines à travers les différentes régions du pays. Il y a quasiment un mois, dans la wilaya d'Alger, deux filles, prénommées Aya et Chahinez, disparaissaient dans la commune de Khraïssia.

À lire aussi :  France : une famille algérienne avec 4 enfants expulsée vers l'Espagne

Lire aussi : Algérie : Une autre jeune fille enlevée, séquestrée et violée à Oran