Le maire d’Alger-centre, Abdelhakim Bettache, a contribué à libérer une dame séquestrée chez elle dans un quartier de la capitale. C'est l'élu d’Alger-centre lui-même qui a fait savoir, ce lundi 26 octobre sur le réseau social Facebook, qu'il avait participé au secours de cette senior, retenue dans son domicile contre son gré. 

Selon le P/APC d’Alger-centre, la victime est âgée d’une soixantaine d’années. Elle a été retenue prisonnière chez elle par une autre dame, âgée également d'une soixantaine d'années. Cette dernière, atteinte d'une maladie neuropsychiatrique, a enfermé sa victime dans sa chambre, avant de dissimuler les clefs. Le maire ne précise pas depuis combien de temps la victime était séquestrée, ni le lien qui unit les deux femmes.

En compagnie des éléments de la protection civile et ceux de la Sûreté nationale, le maire d'Alger-centre s'est déplacé sur les lieux pour entamer les négociations avec la coupable, qui s'est avérée défaillante mentalement. Il dira s'être introduit au domicile en question par le balcon.

Le maire fait savoir que la dame malade n'est autre que la fille du Moudjahid Abdelhafid Boussouf. Selon lui, les services de la protection civile et ceux de la police ont affirmé qu'elle était « atteinte d'une pathologie neuropsychiatrique due vraisemblablement à la solitude dont elle souffrait ».

Par ailleurs, le maire d’Alger-centre a assuré que l'opération des services de sécurité s’est déroulée sans qu'aucun incident fâcheux soit signalé. La dame séquestrée a été libérée, tandis que celle qui souffre de troubles mentaux a été transférée aux services psychiatriques spécialisés.

Lire aussi : Algérie : Une vielle femme retrouvée morte dans son congélateur