Le chef de l'Etat Abdelmadjid Tebboune souffrirait du covid-19. Si la présidence de la République n'a pas précisé la maladie exacte dont souffre Tebboune depuis sa décision prise le 24 octobre de se mettre en quarantaine, le prince héritier saoudien Mohamed Ben Salmane semble être au courant et il n'a pas manqué de le dire dans un télégramme repris dans un tweet.

En effet, le prince héritier du royaume wahhabite a envoyé un télégramme au président algérien dans lequel il lui souhaitait la guérison. « J'ai appris que votre Excellence souffrait du covid-19. Je souhaite à votre Excellence un prompt rétablissement... », a écrit Mohamed Ben Salmane dans son message, repris par le compte Twitter du ministère saoudien des Affaires étrangères [archive].

Dans ses différents communiqués sur la maladie du chef de l'Etat et son hospitalisation en Allemagne, la présidence de la République n'a jamais affirmé que Abdelmadjid Tebboune souffrait du covid-19. Le 24 octobre, il a rendu publique sa décision de se mettre en quarantaine pendant cinq jours, après la suspicion de covid-19 chez des cadres de la présidence.

Abdelmadjid Tebboune a finalement été évacué vers un hôpital spécialisé à Cologne, en Allemagne. Et ce, au lendemain de son admission à l'hôpital militaire de Aïn Naâdja, à Alger. Son évacuation vers l'Allemagne pour y subir « des examens médicaux approfondis » a alimenté toute sorte de rumeurs sur son état de santé.

Des rumeurs auxquelles a répondu la présidence de la République dans un communiqué rendu public au lendemain de son transfert d'Algérie. « Après les examens médicaux approfondis qu’a subis le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, dans un grand hôpital spécialisé allemand, le staff médical affirme que les résultats de ces examens sont rassurants », avait fait savoir la présidence qui ajoutait : « Le Président reçoit actuellement le traitement adéquat et son état de santé est stable et n’est pas préoccupant ».