Le ministre français des Affaires étrangères, Jean Yves Le Drian, a affirmé ce jeudi 5 novembre 2020 que la France ne fait pas de lien entre l'immigration et le terrorisme. Il a affirmé que la suspension des visas n'était pas à l'ordre du jour. 

L'Europe et un peu plus particulièrement la France vit depuis quelques jours au rythme d'une série d'attentats et de tentatives d’attentats terroristes. Devant cette situation, des voix se sont élevées pour réclamer un moratoire sur l'immigration et la suspension des visas pour les pays du Maghreb notamment.

S'exprimant sur le sujet sur le plateau de la chaîne Europe 1, Jean Yves Le Drian a balayé d'un revers de main cette idée. "Ceux qui disent ça, oublient complètement que les victimes du terrorisme sont partout. Il y a eu du terrorisme en Tunisie, au Maroc et en Algérie", a-t-il en effet déclaré.

Et d'ajouter : «Je ne fais pas de lien entre le terrorisme et l'immigration. Le terrorisme est mondial. Le terrorisme frappe les musulmans comme d'autre citoyens. Il est partout, des pays de départ de migration en sont aussi victimes ».

"Je ne fais pas de lien entre le terrorisme et l'immigration"

Cependant, estime encore le ministre français des affaires étrangères, les ressortissants en situation irrégulière doivent rentrer dans leurs pays. "Il est clair que les étrangers en situation irrégulière et en situation de radicalisation doivent retourner dans leur pays d’origine », a-t-il estimé.

À lire aussi :  Réduction du nombre visas pour les Algériens : Un député français s’insurge

Il a souligné dans le même sillage que c'est le message qu'il a fait passer aux gouvernements algérien, marocain et tunisien notamment. "Nos interlocuteurs sont conscients que cette menace les touche aussi et que ces individus en situation irrégulière et en situation de radicalisation doivent retourner dans leurs pays afin de faire l’objet des poursuites judiciaires indispensables"