Une femme d'un certain âge a été retrouvée morte dans des circonstances mystérieuses à son domicile, sis à Sidi Bel Abbes, une wilaya de l'ouest de l'Algérie. La thèse de l'assassinat est fortement privilégiée par les services de sécurité, car la victime a été découverte les mains ligotées, indique, lundi 23 novembre, le quotidien arabophone El Khabar.

Le corps sans vie de la dame, âgée de plus de 70 ans, a été retrouvé dans la matinée de lundi 23 novembre. La victime a été découverte les mains ligotées dans sa maison située dans un quartier du centre-ville de Sidi Bel Abbes. Dépêchés sur les lieux, les éléments de la protection civile ont transféré la dépouille vers la morgue de l'hôpital de la ville.

Les services de sécurité, quant à eux, ont bouclé le périmètre et ont diligenté une enquête pour élucider les circonstances du décès de la septuagénaire. Suivant les premiers éléments de l'enquête, l'hypothèse du meurtre est largement privilégiée, du fait que la femme a été retrouvé les mains attachées. Les investigateurs supposent que l'auteur ou les auteurs du crime sont des cambrioleurs. Une hypothèse appuyée par le fait que la victime se trouvait seule avant la survenue du drame.

En attendant les conclusions de l'autopsie et de l'enquête ouverte par les services de sécurité, toutes sortes de rumeurs sont alimentées dans la ville de Sidi Bel Abbes sur les raisons du décès de la septuagénaire, qui occupait auparavant un poste dans le secteur de l'éducation.

Lire également : Algérie : Une vieille femme retrouvée morte dans son congélateur