La localité de M'chedallah, à 50 km à l’est de la ville de Bouira, a été ébranlée par une terrible découverte. Il s'agit du corps sans vie d'un policier, retrouvé pendu à son domicile, a-t-on appris de sources concordantes 

Selon les mêmes sources, le policier est âgé d’une trentaine d’années. Il a été retrouvé, vendredi 27 novembre, pendu dans une chambre de son domicile, sis dans un village relevant de la commune de M'chedallah. Les sapeurs-pompiers se sont dépêchés sur les lieux aux environs de 22h20. Après le constat de décès, ils ont transporté la dépouille du défunt vers la morgue de l’hôpital de la ville et ont avisé les services de sécurité.

Bien que les premiers éléments récoltés indiquent qu’il s’agit d'un suicide, les services de sécurité continuent les investigations, afin d'élucider les circonstances de ce décès et de déterminer, s'il s'agit d'un suicide, les causes exactes qui ont poussé le malheureux à passer à l'acte.

Il faut dire que le phénomène des suicides en Algérie prend de l'ampleur. Il ne se passe plus une semaine sans que les services de sécurité ou de la protection civile fassent état d'un suicide ici et là. Cependant, bien que ce phénomène touche toutes les tranches d’âge, les victimes sont souvent des jeunes en manque de repères ou malmenés par la mal-vivre et l'oisiveté.

Les adolescents et les enfants en proie aux conflits et ceux issus de milieux défavorisés ne sont pas non plus épargnés. C'est dire que cette nouvelle tragédie signalée en Kabylie ne fait qu'alourdir un bilan de victimes du suicide déjà dramatique.

Lire aussi : Algérie : Un garçon de douze ans met fin à ses jours par pendaison