De violentes protestations ont eu lieu, ce samedi 12 décembre, dans la wilaya de Médéa, au sud de la capitale Alger, suite au meurtre d'un jeune de la région, rapportent des sources concordantes. 

Selon El Khabar, la personne tuée est un homme de 29 ans originaire de la localité de Ksar El Boukhari, au sud de la ville de Médéa. Gravement touché à l'arme blanche dans la journée de jeudi 10 décembre, il a succombé à ses blessures ce samedi, au niveau de l'hôpital Mohamed Boudiaf du chef-lieu de la wilaya de Médéa, où il a été transféré en urgence.

Sa mort tragique a soulevé la colère des habitants de Ksar El Boukhari, qui ont investi la rue en signe de protestation contre l'insécurité qui règne dans leur localité et en solidarité avec la famille du défunt. Les villageois ont bloqué la route nationale (RN) N°1, reliant plusieurs villes et localités. Une action qui a fortement perturbé le trafic routier à hauteur de cette région.

Colère et indignation

Des bouchons monstres se sont d'ailleurs formés le long de ce tronçon autoroutier. Pour les contestataires, cette manifestation musclée s'imposait. Selon eux, le meurtre du jeune homme est la goutte qui a fait déborder le vase dans cette localité de Ksar El Boukhari en butte à l'insécurité depuis de nombreuses années. A travers donc leur action, les protestataires réclament plus de sécurité et appellent les autorités locales à prendre les décisions qui s'imposent pour leur permettre de vivre dans la quiétude et la sérénité.

Il faut dire que le manque de sécurité n'est pas propre à la wilaya de Médéa. Preuve en est, la criminalité dans les différentes régions du pays a atteint des seuils alarmants, notamment ces derniers mois.