Les éléments de la Brigade mobile de la police judiciaire (BMPJ) de la commune des Eucalyptus, à Alger, ont réussi à mettre fin aux agissements d'un escroc qui a fait beaucoup de victimes. Il tendait des guets-apens à ses victimes à travers les réseaux sociaux pour ensuite les délester de leur argent, selon un stratagème bien rodé.

Selon des sources sécuritaires, le mis en cause a une tactique bien rodée. Sur les réseaux sociaux, il propose des biens à vendre et donne rendez-vous aux internautes intéressés pour voir la marchandise et la contrôler. L'individu malintentionné demande toujours des arrhes à ses contacts qu'il se garde de les restituer, bien entendu.

Mieux encore, parfois, quand les négociations avancent bien, l'escroc se permet de demander une plus grande somme. Pour mieux faire passer l'entourloupe, il demande de verser la somme demandée dans son compte postal. Et c'est là qu'il disparaît avec la marchandise proposée. Et quand cette marchandise est une voiture, l'on devine que les sommes perdues par les victimes sont importantes.

Une arrestation en flagrant délit

De ce fait, l'une des victimes a collaboré avec les éléments de la police nationale pour tendre une souricière au malfaiteur en question. Histoire de l'arrêter en flagrant délit. L'on a fait croire à l'escroc que la personne était intéressée par l'achat d'une voiture qu'il a mise en vente sur les réseaux sociaux. Il agira de la même manière, mais cette fois, les policiers étaient au courant.

Il sera arrêté et le véhicule proposé à la vente saisi. L'interrogatoire révélera que l'individu a déjà escroqué de nombreuses personnes avec le même procédé, et ce, particulièrement à Alger. Près d'une trentaine, selon les mêmes sources. Enfin, à l'issue des mesures réglementaires, le prévenu a été présenté devant la justice pour répondre de ses méfaits.

Lire aussi : Algérie : Arrestation d’un escroc qui se faisait passer pour un haut cadre dans un ministère