Trois personnes ont trouvé la mort suite à l’explosion d’une bobonne de gaz butane dans la wilaya de Sétif. L’incident est survenu dans la nuit de mardi à mercredi 30 décembre dans une serre aménagée en atelier. Les victimes ont péri sur le coup.

La commune d’El Ouricia, dans la wilaya de Sétif, a été secouée dans la nuit de mardi à mercredi par un terrible drame. Trois citoyens ont péri dans une serre faisant office d’un atelier de fortune aménagé pour le forage d’un puits. Agées de 47, 40 et 37 ans, les trois victimes sont mortes suite à l’explosion d’une bouteille de gaz butane.

L’explosion a été causée par un incendie qui s’est déclaré à l’intérieur de l’abri. C’est ce qu’a expliqué le chargé de communication la Protection civile de la wilaya de Sétif, Ahmed Lamamra, au journal arabophone Ennahar. Il a précisé que les corps sans vie des trois malheureux avaient été découverts lors de l’opération d’extinction du feu.

Les dépouilles ont été ensuite transférées vers la morgue du Centre hospitalo-universitaire Saâdna Mohamed Abdennour de la ville de Sétif, pour les besoins de l’autopsie, toujours selon le chargé de communication de la Protection civile de cette wilaya des Hauts-Plateaux.

Enième incident lié au gaz

De leur côté, les services de sécurité, qui se sont également déplacés sur les lieux du drame, ont ouvert l’enquêté d’usage, pour déterminer les circonstances exactes de cette tragédie qui a endeuillé toute la région.

Il s’agit d’un énième incident dramatique lié au gaz en Algérie. Si le gaz butane ne pas fait beaucoup de victimes, du moins cette année, le gaz naturel, lui, a tué « silencieusement » des dizaines de personnes. Depuis le début de la saison des grands froids, ce tueur silencieux qu’est le dioxyde de carbone a décimé des familles entières à travers le pays.