Un nouveau féminicide a été enregistré dans la journée de mercredi 30 décembre en Algérie. Cette fois-ci, le drame a eu lieu dans la wilaya de Batna, dans l'Est algérien. Le meurtrier, qui n'est autre que le mari de la victime, a assassiné cette dernière à l'aide d'une arme à feu. Les raisons du crime sont pour le moment inconnues. 

Selon des sources locales, les faits remontent à l'après-midi de mercredi dans la commune de Aïn Touta, relevant de la wilaya de Batna, dans l'Est algérien. Les habitants d'un quartier résidentiel, situé en pleine ville, ont soudainement entendu des coups de feu provenant d'un appartement.

Les voisins qui ont accouru sur les lieux ont découvert l'horreur : une femme, la trentaine, venait de recevoir plusieurs coups de feu. Son époux, le présumé tueur, avait pris la fuite. Dépêchés sur place, les éléments de la protection civile ont constaté le décès de la jeune femme. Cette dernière laisse derrière elle trois enfants.

Les féminicides se poursuivent en Algérie

Jusqu'à l'après-midi de mercredi, le présumé meurtrier courait toujours. Les services de la sécurité ont entamé les recherches et diligenté une enquête afin de faire la lumière sur cette affaire qui a secoué cette ville de l'Est algérien. Pour l'heure, les raisons qui ont poussé le mari à assassiner sa femme restent inconnues.

Il faut dire que les chiffres liés à la criminalité ont explosé cette année, en Algérie. Le meurtre de cette femme ne fait qu’alourdir un bilan de victimes de féminicides déjà dramatique. Depuis le début de l’année 2020, plus de 47 femmes ont été assassinées un peu partout dans le pays. Cependant, les organisations et associations impliquées dans la lutte contre les violences faites aux femmes parlent d’un chiffre sous-évalué, étant donné qu’il ne se rapporte qu’aux cas médiatisés.