Un sexagénaire a trouvé la mort après avoir été percuté par un train dans la journée de mardi 5 janvier. L'accident a été enregistré au niveau du chef-lieu de la wilaya de Sidi Bel Abbes. Selon des sources concordantes, la victime a trouvé la mort sur le coup. 

La ville de Sidi Bel Abbes, dans le nord-ouest de l'Algérie, s'est réveillée ce mardi sur la nouvelle d'un accident mortel. La victime, un homme d'une soixantaine d'années, a été percutée par un train au niveau du quartier populaire Sidi Ammar, au centre-ville.

Selon le journal El Khabar, ce père de famille a rendu l'âme sur place. Les agents de la protection civile dépêchés sur les lieux n'ont pu que constater le décès. Ils ont évacué le corps sans vie vers la morgue du Centre hospitalo-universitaire Dr Hassani Abdelkader de la ville.

La nouvelle, qui s'est répandue comme une traînée de poudre dans cette ville de l'ouest, a jeté l'émoi sur la population locale et a remis sur le tapis le problème de la sécurisation périmétrique liée au transport ferroviaire, dont les rails traversent la ville de Sidi Bel Abbes depuis des lustres. Les autorités sont, en effet, interpellées pour prendre en charge ce problème, afin d'éviter de nouveaux drames. D'autant plus que de tels incidents sont souvent enregistrés au niveau du chef-lieu de la wilaya de Sidi Bel Abbes, selon le média arabophone.

A noter que ce décès intervient au lendemain de la reprise du transport ferroviaire et des liaisons inter-wilaya en Algérie, après un arrêt de près d'une année, à cause de la crise sanitaire liée au coronavirus. D'ailleurs, le train qui a percuté le sexagénaire assure la ligne Oran - Tlemcen.