Le parquet d’El Khroub, relevant de la wilaya de Constantine, a annoncé, lundi 18 janvier, la mise en détention provisoire d'un jeune homme âgé d'une vingtaine d'années. Ce dernier avait agressé une jeune femme médecin qui assurait le service de garde au service des urgences.

Dans la nuit de jeudi 14 à vendredi 15 janvier, une femme médecin a été victime d'une agression au niveau de son lieu de travail, à l’hôpital d’El Khroub, à Constantine. Selon le parquet d’El Khroub, l'agresseur, arrêté par les services de sécurité de la même ville, était un patient, âgé de 25 ans.

Auditionné, le suspect a finalement reconnu avoir agressé la victime « sans pour autant révéler les raisons de son acte », indique le parquet susmentionné. Accusé de « violence envers un professionnel de la santé », le suspect a été inculpé pour « un fait prévu et puni par l’article 149 bis de l’ordonnance 20-01 modifiée et complétée portant Code pénal », ajoute la même source.

Quinze jours d'incapacité de travail pour la femme médecin

De son côté, la femme médecin, blessée au visage, a eu un certificat médical portant incapacité de travail de 15 jours. Pour rappel, des témoins ayant assisté à la scène, ont affirmé que deux hommes, accompagnés d’une femme qui semblait avoir été violentée, sont entrés aux urgences.

À lire aussi :  Un avion d'une compagnie marocaine dérouté vers l'aéroport de Bordeaux

« La femme médecin, qui était de garde cette nuit, avait remarqué de graves blessures sur le visage de la jeune femme et sur l’un des hommes. Elle a donc demandé qui était le malade, c’est là que l’un des hommes s’est jeté sur elle, en lui donnant des coups de poing sur le visage », a témoigné un paramédical au quotidien francophone El Watan. Selon le même témoin, il a fallu l’intervention de deux agents de sécurité et un policier pour neutraliser l’agresseur. La victime, quant à elle, souffrait de profondes blessures et a été transférée en urgence au bloc pour recevoir les soins nécessaires. Elle s’en sortira avec trois points de suture au visage.