L’ambassadeur d’Algérie en France, Mohamed-Antar Daoud a réagi jeudi 21 janvier, à un article de l’hebdomadaire français Le Point, qui a fait référence à la Wilaya de Tindouf comme étant un territoire "sous contrôle du Front Polisario". Dans une mise au point adressée au Xdirecteur de la publication, le diplomate algérien dénonce « un grave dérapage » qui exige réparation.

L'ambassadeur d’Algérie à Paris, Mohamed-Antar Daoud, indique que « c’est avec un grand étonnement que j’ai pris connaissance de l’article publié par la rédaction numérique de votre journal (Le Point Afrique avec AFP) le 19 janvier à 11 h 45 sous l’intitulé (Manœuvres algériennes dans le Sahara près de la frontière marocaine) lequel s’appui sur une dépêche AFP ».

« Le chapô de l’article indique que l’Algérie a procédé à des manœuvres militaires dans la zone sous contrôle du Front Polisario ! Puis dans le corps du texte, il est même mentionné que Tindouf (sud) est une province du Sahara sous administration du Front Polisario et frontalière du Maroc », s’étonne Mohamed-Antar Daoud.

Le diplomate algérien demande au journal français de «  vérifier les informations qu’elle a rapportées avant de verser dans les allégations dénuées de tout fondement sur l’appartenance territoriale de la wilaya de Tindouf ». L’ambassadeur relève que ce « grave dérapage (....) appelle à une réparation », de la part de l’équipe rédactionnelle de l’hebdomadaire, qui saura selon lui « trouver les termes adéquats pour rétablir la réalité des faits dans leur signifiant et leur signifié ».

À lire aussi :  Le Maroc profite de la faiblesse du gouvernement espagnol

Mohamed-Antar Daoud précise que « sans faire offense à vos connaissances en matière géographique et géopolitique, faut-il préciser que Tindouf est une partie intégrante de l’Algérie tel qu’il est d’ailleurs explicité dans la dépêche de l’AFP à laquelle fait référence votre rédaction ».