Un homme âgé de 54 ans a été condamné à huit ans de prison ferme pour avoir tué l’amant de sa fille. La victime se serait introduite dans le domicile familial, avant d’être découvert et poignardé à mort par le père de famille. Selon le journal arabophone Echourouk, qui a rapporté l’information lundi 25 janvier, les faits qui remontent à l’été dernier, se sont déroulés dans la wilaya de Skikda, à l’est de l’Algérie

Il s’agit d’un crime d’honneur qui avait secoué en juillet 2020, les habitants de la paisible la localité de Laouinet Lebyed. Un père de famille de 54 ans avait poignardé à mort un jeune homme qui s’était introduit dans la nuit dans sa maison. La victime aurait été en relation amoureuse avec la fille du meurtrier.

Le prévenu a reconnu avoir porté plusieurs coups de poignard à sa victime. Il a affirmé devant les juges qu’il avait commis l’irréparable pour défendre son honneur. Le père de famille aurait en effet commis son crime après avoir découvert sa victime cachée sous le fauteuil du salon. Dans son élan de colère, il a usé d’un poignard. Le tribunal criminel de Skikda l’a condamné dimanche, à huit ans de prison ferme.

Il faut dire que l’Algérie a connu de nombreux drames depuis plusieurs années. Les crimes deviennent de plus en plus fréquents en Algérie, au point que l’on parle de banalisation des actes de violence. En effet, des homicides, fratricides, infanticides et des féminicides, auxquels s’ajoutent un nombre élevé de suicides, sont souvent recensés sur tout le territoire algérien, surtout chez les jeunes.

À lire aussi :  Suisse : Un détenu algérien retrouvé mort dans sa cellule

Lire aussi : Algérie : Une fille de 16 ans séquestrée et forcée à se prostituer pendant six mois