Un septuagénaire est porté disparu depuis lundi 25 janvier dans la wilaya de Tizi-Ouzou, en Kabylie. Répondant au nom de Ahmed A., il est originaire du village Ihissithen, dans la commune d'Aït Yahia Moussa, au sud-ouest du chef-lieu de la wilaya.

Âgé de 77 ans, cet homme qui ne souffrait d'aucune maladie ni physique ni mentale, réside à Alger, indiquent des sources concordantes. Lundi dernier, il est venu pour se ressourcer, comme il a l'habitude de le faire, dans son village natal. Il n'a plus donné signe de vie depuis. Les membres de sa famille qui se sont inquiétés pour lui ont ainsi alerté les services de sécurité qui n'ont pas tardé à lancer les recherches.

Des éléments de l'ANP et de la gendarmerie nationale épaulés par les agents de la protection civile passe depuis, toute la région au peigne fin, en vain. Selon la direction de la protection civile de la wilaya de Tizi-Ouzou, pas moins de 140 pompiers venus de différentes unités du centre du pays participent à ces opérations.

Une vaste opération de recherche lancée

De gros moyens matériels ont également été mobilisés dans ces recherches, mais Ahmed. A reste toujours introuvable au grand dam de sa famille et l'ensemble des villageois qui n'ont pas hésité d'ailleurs à prêter main forte aux services de sécurité. Tout le monde est en effet mobilisé avec l'espoir de retrouver le septuagénaire sain et sauf.

À lire aussi :  Un homme armé d'un sabre interpellé près d'une mosquée

La commune d'Aït Yahia Moussa a vécu une même histoire qui a connu une fin terrible, durant le mois de décembre 2020. Il s'agit de la disparition tragique du petit Yanis Hassani qui a été retrouvé mort après plusieurs jours de recherche. Originaire du village Ighil Mouhou, dans la même commune, l'enfant a été porté disparu trois jours durant. Une vaste opération de recherche avait été également lancée après que sa famille ait donné l'alerte.