Une adolescente dénommée Kenza S. et âgée de 18 ans a été retrouvée morte lundi 15 février, dans la forêt de Yakouren, dans la commune de Azazga, en Kabylie. La jeune fille était portée disparue depuis le début du mois en cours.   

C’est le tragique épilogue dans l'affaire de la mystérieuse disparition de Kenza, une jeune fille de 18 ans qui n'a plus donné signe de vie depuis le début du mois en cours. Elle a été retrouvée morte dans la forêt de Yakouren, en Kabylie.

Selon Radio Tizi Ouzou, la jeune fille été retrouvée morte dans l’après-midi de lundi. Les circonstances de sa disparition et de sa tragique mort ne sont pas encore connues. Le procureur de la République près le tribunal de Azazga et le médecin légiste se sont rendus sur les lieux où a été retrouvé le corps. Une enquête pour déterminer la cause de sa mort a été ouverte.

La jeune fille était activement recherchée par sa famille et les services de sécurité depuis sa disparition, le 7 février dernier. Ils avaient lancé un appel à témoins suite à cette disparition inquiétante. Un appel largement relayé sur les réseaux sociaux.

Pour rappel, le 2 février dernier, une jeune femme kidnappée depuis une semaine a été abandonnée par ses ravisseurs devant le CHU de Sétif, dans un état critique. Elle a succombé quelques heures après aux graves blessures que lui ont infligées les individus qui l’ont kidnappée et séquestrée.

Selon des témoignages, la jeune femme a été atrocement torturée. La volonté de faire mal, de faire souffrir était visible sur le corps de la victime. Cette dernière n’avait plus de chair à l’épaule et au niveau de ses deux jambes. Elle présentait également des traces de brûlures.