Après plus d'une année d’intérim, Salah Goudjil, à 90 ans, va être confirmé dans son poste de président du Sénat. Il sera plébiscité mercredi 24 février lors d'une séance plénière, rapporte l'institution dans un communiqué daté de ce dimanche 21 février.

Le communiqué indique que la tenue de cette séance a été décidée au cours d'une réunion du bureau du Conseil. Cette réunion a été élargie aux présidents des groupes parlementaires et au questeur. Elle a été présidée par M. Goudjil, président du Conseil de la Nation par intérim, « conformément aux vœux exprimés par les groupes parlementaires représentés au sein du Conseil de la Nation (Parti du Front de libération nationale, tiers présidentiel et Rassemblement national démocratique) ».

La même source ajoute que « cette réunion a été consacrée, également, à l'examen du rôle nanti du Conseil de la Nation en cette période cruciale de l'histoire du pays qui vit à l'orée de la nouvelle République dont le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, s'évertue depuis son élection à la magistrature suprême à en jeter les jalons, ce qui contribuera indéniablement à revitaliser la complémentarité de l'action institutionnelle de l'Etat conformément aux orientations du président de la République relatives à la préservation de la stabilité institutionnelle ».

À lire aussi :  Réduction du nombre visas pour les Algériens : Un député français s’insurge

Le deuxième homme de l'Etat est nonagénaire

La confirmation de Salah Goudjil, 90 ans, à la tête du Sénat relance le débat sur le renouvellement de la classe politique au sein du pouvoir. La nouvelle Algérie promise par Abdelmadjid Tebboune ne donne décidément pas la chance aux jeunes. Les « gérontocrates » continuent à accaparer les postes clés de l'Etat. Il faut aussi noter que Salah Goudjil a remplacé Abdelkader Bensalah, devenu chef de l'Etat par intérim. Goudjil est resté intérimaire en dépit des lois et du règlement intérieur du Sénat. Ainsi, le deuxième homme de l'Etat est désormais nonagénaire.

Lire aussi : Algérie : Le président du Sénat Salah Goudjil s’adresse à la Kabylie