Algérie : Une femme arnaquait ses victimes en utilisant une fausse identité de conseillère à la présidence

Montage : fausse identité de conseillère à la présidence

Les services de sécurité de la wilaya de Médéa ont réussi, mardi 23 février, à arrêter une femme qui se faisait passer pour une conseillère à la présidence de la République pour arnaquer ses victimes, a indiqué le tribunal de la même wilaya.

Selon la même source, l'arrestation de la mise en cause, repondant aux initiales de K.S., s'est faite après que les services de la gendarmerie nationale de la wilaya de Médéa ont reçu des informations sur la présence d'une femme se faisant passer pour un haut fonctionnaire de la présidence algérienne.

L'accusée usait donc d'une fausse identité afin d'arnaquer certains citoyens en leur promettant d'intervenir en leur faveur afin de leur obtenir un travail ou un logement social. En contrepartie, les victimes devaient payer des sommes d'argent à la fausse fonctionnaire de la présidence de la République.

Le parquet du tribunal de Médéa lance un appel à témoins

Lors de la présentation de la prévenue, ce mardi 23 février, devant le parquet près le tribunal de Médéa, le juge d'instruction a ordonné sa mise en détention provisoire. La mise en cause devrait comparaître prochainement devant la justice pour des accusations d'« usurpation d’une qualité légalement réglementée », « escroquerie », « faux et usage de faux », « immixtion dans les fonctions publiques, civiles ou militaires ou accomplissement d’un acte d’une de ces fonctions ».

Notons enfin que le procureur de la République près le tribunal de Médéa a lancé un appel à tous les citoyens qui auraient été victimes ou ayant des informations à propos de cette femme. Ils les invite à se rapprocher du parquet de la République afin d'entendre leurs témoignages ou de déposer leurs plaintes.

Rappelons qu'il ne s'agit pas de la première fois que des malfaiteurs se font prendre dans des situations pareilles. En septembre 2020, les services de police de la wilaya d’Alger avaient procédé à l’arrestation d’un escroc qui avait aussi usurpé l’identité d'un haut fonctionnaire de la présidence et d'un cadre dans d’importantes entreprises nationales pour arnaquer ses victimes.

Laisser un commentaire

Retour en haut
Share via
Copy link