Les relations entre le Maroc et l'Allemagne traversent une période difficile. Une crise diplomatique est en train de s'installer entre les deux pays. Le royaume chérifien a décidé, le 1er mars, de suspendre tout contact avec l'ambassade d'Allemagne au Maroc. 

Ainsi, le chef de la diplomatie marocaine Nasser Bourita a adressé un courrier au chef du gouvernement, Saad-Eddine El Othmani, afin de suspendre toute relation avec l'ambassade d’Allemagne au Maroc. Cette lettre stipule que « tous les départements ministériels et l’ensemble des organismes qui relèvent de leurs tutelles sont priés de bien vouloir suspendre tout contact, interaction, ou action de coopération, en aucun cas ou sous aucune forme, aussi bien avec l’Ambassade d’Allemagne au Maroc qu’avec les organismes de coopération et les fondations politiques allemandes qui lui sont liés ».

La lettre ajoute que « le ministère des Affaires étrangères a également pris la décision de suspendre tout contact ou démarche avec l'ambassade ». Le ministre marocain des Affaires étrangères est cependant resté vague sur les raisons de cette décision. Il a évoqué de « profonds malentendus » avec l'Allemagne au « sujet de questions fondamentales pour le Maroc », sans préciser quels sont ces malentendus.

Sahara occidental et espionnage

Certaines sources médiatiques affirment que les véritables raisons de la suspension de ces contacts seraient le Sahara occidental ainsi qu'une affaire d'espionnage. Ainsi, selon ces médias, « Berlin aurait envoyé des informateurs pour la collecte d’informations très sensibles sur le royaume ». Pour l'autre raison, il faut rappeler que le Maroc n'a pas digéré l'attachement de l'Allemagne à une solution politique juste, durable et acceptée entre les deux parties, sous les auspices des Nations unies, concernant le Sahara occidental.

Le Maroc n'a pas non plus apprécié que l’Allemagne soit l’initiatrice de la réunion du Conseil de sécurité, tenu le 21 décembre, pour examiner la question du Sahara occidental. Il faut donc s'attendre à la riposte diplomatique de l'Allemagne qui, pour l'instant, n'a pas commenté cette décision.

Lire aussi : L’armée algérienne accuse le régime marocain de déstabiliser le pays par la drogue