Un Algérien de 19 ans a trouvé la mort dans des circonstances mystérieuses à Lyon, en France. Le corps sans vie du défunt a été découvert par ses amis au bas de l'immeuble où il résidait, expliquent les membres de sa famille. 

« On ne sait pas s'il a été jeté ou s'il a chuté de l'appartement où il habitait », a indiqué sa mère à la chaîne de télévision Ennahar TV, qui s'est rendue, mardi 2 mars, chez les parents de l'adolescent, à Constantine, dans l'est de l'Algérie. La maman précise que son fils cohabitait avec des amis au 5e étage de l'immeuble au bas duquel il a été retrouvé mort.

Inconsolable, la mère n'espère désormais que le rapatriement de la dépouille de son enfant pour qu'elle soit enterrée en Algérie. « Nous demandons au président de la République Abdelamdjid Tebboune et au Premier ministre d'intervenir », insiste un des amis de la victime. « Il est mort depuis trois jours », précise-t-il. Pour lui et les proches de la victime, l'attente commence à être pesante.

La famille demande le rapatriement du corps

Ils souhaitent désormais que la dépouille mortelle de l'adolescent soit rapatriée au plus vite, pour qu'ils puissent l'enterrer et faire leur deuil. Pour éclaircir les circonstances de la mort du jeune Algérien, une enquête sera sans doute menée à Lyon. Cette affaire intervient au lendemain de la tragique disparition d'un autre adolescent d'origine algérienne, tué par balle à Paris.

À lire aussi :  Accusés d'abus de fonction, des employés d'Air Algérie sous le verrous

Répondant au nom d’Aymen Gaïd, le mineur était un champion en Taekwondo issu d’un village de la commune de Ouled Addouane, dans la wilaya de Sétif. Il a reçu une balle mortelle en pleine poitrine, vendredi 26 février, alors qu’il se trouvait devant une maison de jeunes à Bondy (Seine-Saint-Denis).

Lire aussi : Meurtre d’un adolescent algérien en France : Vibrant hommage mercredi à Bondy