Quatre jours après un incident similaire à Hydra, à Alger, un autre automobiliste a renversé un policier en faction en tentant fuir après un refus d'obtempérer. Cela s'est passé mercredi 24 mars dans la localité de Ferdjioua, à Mila, a annoncé, jeudi, la Direction générale de la Sûreté nationale dans un communiqué.

Cela s'est passé au centre-ville de Ferdjioua où un automobiliste a refusé de s'arrêter au niveau d'un point de régulation de la circulation, malgré les appels d'un policier en faction. Un peu plus loin, il persistera dans son refus d'obtempérer devant un autre policier en faction dans un point de contrôle. Il n'hésitera pas à renverser le policier qui tentait de l'arrêter.

Selon le communiqué de la DGSN, les éléments de la police de Mila ont réussi à appréhender très vite le chauffard. En ce qui concerne l'état de santé du policier renversé, il ne suscite pas d'inquiétude, précise la même source. « La DGSN rassure sur l'état de santé du policier victime de l'accident qui a reçu les premiers soins et quitté l'hôpital local », a fait savoir le communiqué.

C'est le second incident du genre en quatre jours. A Hydra, sur les hauteurs d'Alger, un homme a foncé, dimanche 21 mars, sur un policier délibérément parce qu'il était pressé de déposer les résultats des analyses pour que son épouse soit opérée.

En fait, l'automobiliste voulait griller un sens interdit pour faire vite, mais le policier en faction s'y est opposé. L'insistance du conducteur n'a pas pu convaincre le policier en question. Il a donc décidé de démarrer, en renversant le policier qui essayait de l'immobiliser. Il sera éjecté sur plusieurs dizaines de mètres, selon une vidéo qui a circulé sur les réseaux sociaux.

Lire aussi : Algérie : Le directeur général de la Sûreté nationale limogé