La gendarmerie nationale a de nouveau convoqué El Kadi Ihsane, journaliste et directeur des médias Maghreb Émergent et Radio M. D'après ce dernier média, le motif de cette convocation reste inconnu. El Kadi Ihsane devra se présenter demain mercredi au siège de la brigade de gendarmerie de Bab Jdid, à Alger.

Radio M a fait savoir que des gendarmes avaient remis, ce mardi 30 mars, une convocation à Ihsane El Kadi pour se présenter, demain mercredi 31 mars à 8 heures, au siège de la brigade de gendarmerie de Bab Jdid, à Alger.

La même source précise que le motif de la convocation reste inconnu. Selon ce site d'informations, « des sources médiatiques proches du ministère de la Communication ont fait état, dès ce mardi matin, d’une plainte imminente du ministre de la Communication contre Radio M ».

La répression contre les journalistes se poursuit en Algérie

Par ailleurs, le même média a tenu à dénoncer ce qu'il qualifie d'un « nouvel épisode de criminalisation du travail journalistique de la principale web Radio algérienne ». Et de souligner que « le ministre de la Communication, Amar Belhimer, a attaqué plus d’une fois publiquement Radio M et son directeur, et a annoncé qu’il le poursuivrait en justice pour un de ses papiers faisant un bilan sans concession des 100 premiers jours de Abdelmadjid Tebboune au palais d’El Mouradia ». Radio M a d'ailleurs rappelé la censure dont il est victime en Algérie, en compagnie de Maghreb Emergent et de plusieurs autres sites d'informations, dont Observ’Algérie.

À lire aussi :  Le Maroc profite de la faiblesse du gouvernement espagnol

Rappelons que ce n'est pas la première fois qu'Ihsane El Kadi reçoit une convocation de la gendarmerie. En octobre dernier, le journaliste a été convoqué par la gendarmerie nationale de Bab Jdid, à Alger, pour une « enquête préliminaire ». Sur place, il a vite été libéré par les services de la gendarmerie qui lui ont signifié « qu’ils s'étaient trompés sur son cas ».

Lire aussi : Algérie : Le journaliste Khaled Drareni agressé par un policier