Les initiateurs de la Conférence régionale de Kabylie, dont la date n'a pas encore été arrêtée, se sont de nouveau exprimés sur le projet. Dans un communiqué rendu public mercredi 7 avril, le comité préparatoire de ce conclave a apporté quelques détails concernant les grandes lignes de ces assises. 

La même source souligne que les « grandes questions qui seront au cœur de cette conférence se résument à trois grands chantiers ». Il s'agit de « la refondation de l’Etat et statut politique particulier de la Kabylie, la transition démocratique et changement de système et enfin l'économie et développement ». Un appel dans ce sens a été d'ailleurs lancé aux contributions. « Pour le point lié au statut particulier de la Kabylie, il est demandé aux intervenants, chacun dans son domaine, de présenter un état des lieux à titre introductif à la communication », indique, en effet, le comité préparatoire..
« Pour le point lié à l’économie et développement, il est demandé de faire le lien entre la problématique nationale et régionale », ajoute la même source. Et de préciser que « cette liste n’est pas exhaustive » et que « tout apport, interrogation ou contribution sur d’autres thématiques sont les bienvenus ».
Dans sa déclaration, le comité préparatoire soutient que « toutes les communications qui (leur) parviendront seront rendues publiques dans la plate-forme des réseaux sociaux dédiés à la conférence régionale et seront versées aux ateliers qui seront chargés d’établir un travail de synthèse ». Il assure, d'autre part, que « la propriété intellectuelle de toutes les contributions sera préservée et aucune de leur exploitation ne sera faite sans l’autorisation de leurs auteurs ».

Les initiateurs satisfaits de l'écho qu'a suscité le projet

Par ailleurs, le comité préparatoire de la conférence régionale de Kabylie s'est dit satisfait des retours ayant suivi l'annonce de cette conférence. « Le comité préparatoire de la conférence régionale de Kabylie, réuni le 02 avril 2021 à Bouira, après avoir procédé à une évaluation des réactions dans la société, se félicite de l’intérêt largement positif suscité par cette initiative tant au niveau régional qu’au niveau de la diaspora », souligne-t-il.
Pour rappel, dans un entretien exclusif accordé à Observ'Algérie, Hamou Boumedine, un des initiateurs de ce projet, avait précisé que « dans le comité d’organisation, il y a plusieurs tendances, plusieurs courants politiques et courants d’opinion. Il s’agit notamment de notre famille politique : le RPK (Rassemblement pour la Kabylie), des cadres du FFS, du MDS, du RCD et des citoyens qui n’ont jamais adhéré à un parti politique. Ce comité préparatoire est déjà pluriel »