Une jeune femme âgée d'une vingtaine d'années a froidement assassiné son père à l'aide d'un poignard. Ce parricide a eu lieu au domicile familial de la victime, sis à Guelma, dans le nord-est de l'Algérie, a-t-on appris de sources locales.

Le drame s’est produit dans la soirée de dimanche 25 avril en plein mois de ramadan, dans la commune de Oued Fragha, relevant de la wilaya de Guelma. Pour des raisons encore inconnues, une femme âgée de 25 ans n'a pas hésité à porter plusieurs coups de poignard à son père, âgé de 62 ans.

Gravement blessé au niveau de la poitrine, le père de famille est sorti de la maison pour crier à l'aide, avant de perdre connaissance et rendre son dernier souffle sur place, rapportent des témoins. Informés de l'incident, les éléments de la gendarmerie nationale, accompagnés d'une équipe de la police scientifique, se sont déplacés sur les lieux et ont commencé à enquêter pour connaître les causes et circonstances de cette tragédie familiale.

La jeune femme souffrirait de troubles mentaux

De leur côté, les services de la Protection civile ont transféré le corps sans vie du sexagénaire à la morgue de l'hôpital de Bouchegouf pour autopsie. La mise en cause, qui serait en état de dépression nerveuse, a été arrêtée et transférée au siège de la gendarmerie nationale pour l'enquête d'usage. D'après des sources proches de la famille, la jeune femme souffrirait de troubles psychologiques.

À lire aussi :  Saisie de 6000 smartphones sur un bateau d'Algérie Ferries

Il est à souligner que la même wilaya de Guelma avait connu, vendredi, un autre crime odieux : un individu a mortellement poignardé un homme âgé de 59 ans dans sa boucherie, dans la ville de Tamlouka. Des sources locales avaient rapporté que le meurtrier avait tué la victime suite à une dispute sur un... morceau de viande. Le mis en cause s'est livré lui-même aux services de la gendarmerie nationale.

Lire aussi : Nouveau drame en Algérie : Un jeune assassine son père à Constantine