L’ex-international algérien Walid Mesloub est impliqué dans une affaire de drogue en France. En effet, selon le quotidien L’Equipe de ce jeudi 29 avril, le milieu de terrain de 35 ans, qui évolue actuellement à Umm Slal, dans le championnat du Qatar, a été mis en examen à la fin du mois de février dernier pour recel de blanchiment de trafic de drogue.  Selon la même source, cette mise en examen survient quelques mois après l’arrestation d’un trafiquant de drogue présumé, dit le « Chinois », en juin 2020.

A cette époque, la police de Rennes a arrêté une dizaine de suspects et, parmi eux, se trouvait un homme qui se faisait appeler « Le Chinois ». L’intervention a permis aux agents de saisir trois kilos de cocaïne, 175 000 euros en liquide ainsi que plusieurs voitures de luxe, dont certaines auraient appartenu à l’ancien international algérien, qui évoluait à l’époque au RC Lens.

Toujours selon L’Équipe, « Le Chinois » aurait utilisé l’un des comptes bancaires de Walid Mesloub pour déposer un chèque provenant de la vente d’une moto. Il aurait également immatriculé des véhicules au nom du footballeur à son insu. Pour son avocat, Me Léon-Lef Forster, Walid Mesloub,  qui n’est soumis à aucun contrôle judicaire, a été « manipulé et instrumentalisé »

Il a été mis en examen pour recel de blanchiment de trafic de drogue

En effet, l’avocat de Walid Mesloub a indiqué, ce jeudi 29 avril, qu’il « conteste ces faits et considère qu’il y a là une atteinte incontestable à la présomption d’innocence de son client. Je constate, indique encore l’avocat, qu’il y a là manifestement violation du secret de l’instruction. Nous nous réservons le droit de déposer plainte. Walid Mesloub n’est aujourd’hui soumis à aucune mesure de contrôle judiciaire ».

Walid Mesloub, qui a porté le maillot de la sélection algérienne à sept reprises, est un Franco-Algérien né le 4 septembre 1985 à Trappes, dans la banlieue parisienne. Jusqu’à l’âge de 22 ans, il évolue dans plusieurs clubs amateurs de la banlieue parisienne. Après avoir été joueur, de 2007 à 2010, du FC Istres, où il a connu la montée en Ligue 2, il signe au Havre pour deux ans et demi. En 2014, il rejoint le FC Lorient avant de s’engager, deux ans plus tard, avec le RC Lens avec lequel il a joué jusqu’en 2020.

Une période durant laquelle il se faisait régulièrement appeler en sélection algérienne dont il a porté le maillot à sept reprises. Sa dernière convocation chez les Verts remonte à l’année 2016. Après une riche carrière en France, l’ex-international algérien, âgé aujourd’hui de 35, a décidé de rejoindre, en 2020, la formation d’Umm Slal (Qatar) où il évolue à ce jour.

Lire aussi : Algérie : Un ancien policier inculpé dans une affaire de trafic de drogue