Les inondations font de nouveau des victimes en Algérie. Les pluies torrentielles qui se sont abattues, lundi 3 mai au soir, sur une partie du territoire national ont fait six victimes à Médéa et à Batna. Les pompiers poursuivent les recherches pour retrouver d’éventuelles personnes disparues. Les oueds en crue ont également causé des dégâts matériels, notamment des dizaines de voitures endommagées.

En effet, selon la Protection civile de la wilaya de Médéa, la crue que l’oued Boukraâ a enregistrée en raison des intempéries, a emporté plusieurs personnes dans la localité de Beni Slimane. Le drame a eu lieu dans la soirée de lundi 3 et plus tard dans la nuit.

Selon le dernier bilan établi par les services de la Protection civile, quatre personnes sont décédées après avoir été emportées par l’oued en furie. Les pompiers ont réussi à repêcher successivement les corps des victimes, notamment une fille de 13 ans qui n’a pas pu survivre à cet accident tragique. Ce mardi matin, les recherches se poursuivaient encore pour retrouver d’éventuels disparus, toujours selon la même source.

Pas moins de 125 véhicules endommagés

Outre les dégâts humains, le directeur de la Protection civile de la wilaya de Médéa a fait savoir que les inondations de Beni Slimane avaient également causé des dégâts matériels. Il indique qu’au moins 125 véhicules de différents types ont été endommagés lors de ces intempéries.

 

Pour faire face à ces inondations meurtrières, la Protection civile a mobilisé tous ses éléments. Aussi, elle a reçu l’aide d’une centaine d’éléments de l’unité d’instruction, à Alger, ainsi que 30 autres éléments de Bouira. Ce qui fait que 350 pompiers travaillent en ce moment à Médéa pour apporter aide et assistance aux citoyens, notamment ceux de Beni Slimane et des localités limitrophes.

Deux victimes à Batna

Par ailleurs, les inondations ont également fait des victimes dans la wilaya de Batna, et ce, plusieurs heures avant le drame de Beni Slimane. Deux personnes ont trouvé la mort après le renversement de leur tracteur, en traversant un oued en furie, du côté de la commune d’Amdakoul.

Si les pompiers ont pu repêcher la première victime, ils sont toujours à la recherche de son accompagnateur. Ils ont, pour cela, mobilisé tous les éléments de l’unité locale, avec le soutien de ceux de quatre autres unités. Et ce, en plus d’une équipe de plongeurs, une équipe cynotechnique et l’unité de recherche et d’intervention sur les lieux au relief difficile.

Lire aussi : Kabylie : Les intempéries provoquent le télescopage de trois bateaux