L’activiste politique Rachid Nekkaz a été arrêté, ce mardi 18 mai, en compagnie de son avocat et du militant Djamel-Eddine Gaïche au niveau d'un barrage à Boumedfaa, sur l'autoroute Aïn Defla vers Alger. Nekkaz et ses compagnons étaient en route vers Alger pour déposer une demande d'autorisation pour une marche.

Alors qu'il se dirigeait vers Alger, l’activiste politique et ancien détenu Rachid Nekkaz a été interpellé par les services de sécurité de la ville de Boumedfaa, relevant de la wilaya de Aïn Defla, au niveau d'un barrage dressé au niveau de l'autoroute reliant Aïn Defla à Alger. Il sera toutefois relâché rapidement, au même titre que ses deux compagnons d'infortune.

Dans une vidéo postée sur la page Facebook de Rachid Nekkaz, l'avocat de ce dernier, Me Abdelkader Chohra, a indiqué qu' « une trentaine de policiers les ont arrêtés dans le barrage de Boumedfaa » et leur ont signifié qu'il leur « était interdit de poursuivre leur chemin » vers la capitale Alger, sans leur donner aucune explication.

Le même avocat a expliqué que lui, Rachid Nekkaz et le militant Djamel-Eddine Gaïche se dirigeaient vers Alger afin de déposer une demande d’autorisation pour une marche. Mais les services de l'ordre ont intercepté Nekkaz et ses accompagnateurs et leur ont ordonné de rebrousser chemin et de retourner à Chlef, où réside le militant politique algérien.

Dans son intervention, Me Abdelkader Chohra a dénoncé cet acte « injuste » et en contradiction avec les lois de la République algérienne qui donne droit à n'importe quel citoyen de circuler librement à travers le territoire national. Suite à quoi, l'avocat de Rachid Nekkaz a fait savoir que des mesures adéquates seront prises, tout en soulignant qu' « une plainte sera déposée contre le responsable de sécurité de la wilaya de Aïn Defla ».

Lire aussi : Hirak : Rachid Nekkaz aurait été agressé par la police à Mostaganem (Vidéo)