L'Algérie a décidé de garder ses frontières terrestres fermées « sauf en cas de nécessité ». C'est ce qu'a décidé le Haut Conseil de Sécurité qui s'est réuni, ce mardi 18 mai, sous la présidence du le chef de l'Etat Abdelmadjid Tebboune.

Les frontières terrestres de l'Algérie resteront fermées. Alors que le gouvernement a décidé de reprendre progressivement les liaisons aériennes et maritimes à partir du 1er juin prochain, le Haut Conseil de Sécurité a décidé, ce mardi, lors de sa réunion périodique de garder les frontières terrestres fermées.

Dans un communiqué diffusé ce mardi, la présidence de la République a indiqué que Abdelmadjid Tebboune « a examiné les mesures relatives à l'ouverture des frontières aériennes et les conditions devant être remplies par les voyageurs » et ce « après avoir écouté les interventions des membres du Haut Conseil de Sécurité sur les questions inscrites à l'ordre du jour ». La même source ajoute que le chef de l'Etat algérien a ordonné de maintenir « les frontières terrestres fermées sauf en cas de nécessité », tout en soulignant que « les mesures détaillées seront définies par un décret exécutif ».

Cette décision signifie que les Algériens ne pourront pas se déplacer avec leurs véhicules vers les pays voisins. On pense notamment à la Tunisie, où les vacanciers algériens ont l'habitude de se rendre en grand nombre pour y passer leurs vacances.

À lire aussi :  Classement de Shanghai 2022 : Les universités d'Afrique du Nord absentes

L'Algérie rouvrira partiellement ses frontières dès le 1er juin

Il est à rappeler que le Conseil des ministres, réuni dimanche 16 mai, a décidé de rouvrir partiellement les frontières en Algérie à partir du 1er juin. « Après la présentation des recommandations (…), le Conseil des ministres a approuvé des propositions en faveur d’une ouverture partielle des frontières terrestres et aériennes algériennes dès début juin », a indiqué un communiqué de la présidence.

Cette réouverture débutera dans un premier temps par « un plan de cinq vols quotidiens de et vers les aéroports d’Alger, de Constantine et d’Oran », les plus grandes villes du pays, a ajouté le texte publié à l’issue du Conseil des ministres. Enfin, la même source a fait savoir qu’« un communiqué détaillant les modalités de cette réouverture sera diffusé dans une semaine ».

Lire aussi : Réouverture des frontières en Algérie : La liste des pays concernés par les vols