L'Équipe d'Algérie risque-t-elle des sanctions de la part de la FIFA pour avoir arboré des maillots floqués en arabe ? Nombreux étaient les supporters des Verts à être surpris de voir la sélection algérienne de football évoluer, pour la première fois de l’histoire, avec les noms des joueurs écrits en caractères arabes sur leurs maillots. C’était lors du match amical disputé le 3 juin dernier au stade de Blida contre la sélection de la Mauritanie.

Trois jours plus tard, les joueurs de la sélection algérienne ont récidivé en arborant à nouveau un maillot floqué en arabe, lors du deuxième test amical disputé sur le même terrain face au Mali. Une vive polémique a suivi cette histoire, au point où certains sont allés jusqu’à évoquer d’éventuelles sanctions de la part de la FIFA.

Promotion de la Coupe arabe de la FIFA 2021 au Qatar

Bien que du côté de la Fédération algérienne de football (FAF), aucune explication n’a été donnée pour cet acte inédit, une source proche de l'instance footballistique a révélé que c’est l’équipementier de la sélection qui a suggéré le flocage des maillots des camarades de Riyad Mahrez en caractères arabes. « C’est  pour des raisons évidentes de marketing dans la perspective de la Coupe arabe de la FIFA 2021 prévue au Qatar, que l’équipementier des Verts avait décidé de cette transcription », indique cette source.

À lire aussi :  Accusé d'écarts de conduite, le joueur algérien Youcef Belaïli répond

Toutefois, comme l’ont relevé plusieurs observateurs, aucune autre sélection participante à la prochaine Coupe arabe de la FIFA 2021 n’a changé pour des noms en arabe sur les maillots. D’autant plus que ces équipes ont joué des matchs amicaux à la même période que l'Équipe d'Algérie. C’est le cas, par exemple, de la sélection tunisienne, qui avait affronté le 5 juin l’équipe du RD Congo à Tunis, ou celle du Maroc qui a livré un test amical contre le Ghana à Casablanca.

Le règlement de la FIFA est sans équivoque

Devant cette situation, certaines voix sont allées jusqu’à affirmer que la FAF, par l’intermédiaire de l’équipementier officiel de la sélection algérienne, aurait reçu une dérogation de la part de la FIFA pour la transcription des noms des joueurs en langue arabe sur les maillots. Une opération destinée à faire la promotion de la prochaine coupe arabe des nations prévue en décembre 2021 au Qatar. Une compétition qui se déroulera pour rappel sous l’égide de la FIFA.

Pourtant, les règlements de la FIFA en matière d’équipement est sans équivoque. Selon l’article 7 alinéa 6, les noms des joueurs doivent être écrits exclusivement en caractères latins. Aucun autre caractère n’est autorisé par la FIFA sur les maillots des sélections nationales. « Les lettres utilisées pour le nom du joueur doivent être celles de l’alphabet latin. La nuanciation phonologique, notamment avec accents ou trémas, est autorisée », indique la FIFA.

À lire aussi :  Stade de Tizi-Ouzou : Le ministre de l'Habitat annonce la date de livraison

Dans son article 76, la FIFA prévoit des sanctions à l’encontre de toute fédération qui enfreint ce règlement sur les maillots : « Toute violation du présent règlement ou de tout autre règlement, circulaire, directive et/ou décision de la FIFA qui ne tombe pas sous la responsabilité d’autres autorités sera traitée par la Commission de Discipline de la FIFA conformément au Code disciplinaire de la FIFA et à toute autre circulaire ou directive ».

À la lecture de ce qui précède, la sélection algérienne risque-t-elle des sanctions de la part de la FIFA pour ce manquement aux règlements sur les équipements ? « À priori, non, car il ne s’agit que de simples matchs amicaux », réplique un juriste spécialiste du droit sportif. « Mais si cela allait se reproduire lors des matchs officiels, il est très probable que l’Algérie soit sanctionnée », ajoute-t-il.