Inauguré en grandes pompes le jeudi 17 juin à l’occasion du match amical Algérie - Libéria, le nouveau stade d’Oran est déjà au cœur d’un grand scandale. La cause ?  Au lendemain de cette belle soirée footballistique, un match « gala » non autorisé s’y est déroulé accompagné par un barbecue géant. La vidéo du « festin » a fait le tour des réseaux sociaux et a fait réagir jusqu'aux autorités algériennes.

Tout a commencé dans la soirée du vendredi 18 juin, lorsque de la publication d'images d’une vidéo montrant des séquences d’un match de football entre amis se dérouler sur la pelouse verdoyante du nouveau stade d’Oran. Un match « gala » suivi par un barbecue géant organisé dans le tunnel du stade menant vers les vestiaires. D'après les informations parues dans les médias, ce serait l’entreprise en charge de la réalisation du stade qui aurait organisé cette fête en guise de remerciement aux ouvriers.

« Ce barbecue a été organisé sans autorisation de la part de l’administration locale et centrale. Des employés appartenant à la société de réalisation (MCC) et au bureau d’études ont voulu fêter la livraison du projet qui a eu lieu sans grandes contraintes. Ils ont voulu faire une fête, mais d’une façon inacceptable », a déclaré Yacine Siaffi, directeur de la Jeunesse et des Sports (DJS) d’Oran au microphone de la chaîne El Bilad.

À lire aussi :  Abaya et qamis en France : Le port des tenues islamiques à l'école en forte hausse

Le ministère ouvre une enquête sur le nouveau stade d'Oran

Le DJS d’Oran a ajouté que le nouveau stade « n’a pas encore été livré » et qu’il est toujours sous la responsabilité de la société chinoise MCC, qui a décroché le contrat de réalisation. « L’entrée au stade est toujours soumise à l’autorisation de la société chinoise », a-t-il précisé. Avec tout ce qui s’est passé, une réaction du ministère de la Jeunesse et des Sports était prévisible. Cette dernière n’a pas apprécié ce qui a été relayé sur les réseaux sociaux et a décidé d’ouvrir une enquête sur tout ce qui s’est passé et surtout les derniers faits qui concernent le match et le barbecue.

« Je tiens à confirmer de nouveau que ces employés ne sont pas des employés de la société, qui ne dépendent pas de la direction du stade, ni du MJS, ni de la fonction publique, ni de la wilaya d’Oran. Pour nous, c’est inadmissible de voir de tels comportements même si la situation a pris de grandes proportions alors que ça ne mérite pas tout ça », affirme Yacine Siaffi dans une autre déclaration à la radio nationale . « Maintenant, le MJS a envoyé un inspecteur sur les lieux pour désigner avec précision les premiers responsables de ce qui s’est passé et chaque personne qui a fauté doit assumer ses responsabilités », ajoute-t-il.