Le chef de l'État Abdelmadjid Tebboune entamera les consultations politiques en vue de former le nouveau gouvernement algérien dès ce samedi 26 juin. C'est ce qu'a annoncé la présidence de la république dans un communiqué rendu public ce jeudi 24 juin. Les tractations vont se tenir avec les chefs de partis politiques et les représentants des candidats indépendants vainqueurs des élections législatives du 12 juin dernier, souligne la même source.

Il est à noter que le conseil Constitutionnel a proclamé les résultats définitifs de la dernière élections législative dans la soirée de mercredi dernier. Et la répartition des sièges de la nouvelle APN a été comme suit :

FLN : 98 sièges
Indépendants : 84 sièges
MSP : 65 sièges
RND : 58 sièges
Front El Moustakbal : 48 sièges
Mouvement El Binaa : 39 sièges
Parti Voix du peuple : 3 sièges
Parti de la liberté et la justice : 2 sièges
Parti de la justice et du développement : 2 sièges
Parti El Fadjr el Djadid : 2 sièges
Front de la bonne gouvernance : 2 sièges
Front de l'Algérie nouvelle : 1 siège
Parti El Karama : 1 siège
Parti Jil Jadid : 1 siège.
Front national algérien : 1 siège.

Le lendemain de cette proclamation, soit jeudi 24 juin, le Premier ministre Abdelaziz Djerad a remis sa démission au chef de l'État. Abdelaziz Djerad a été par ailleurs prié de gérer les affaires courantes du pays en attendant la formation du nouveau gouvernement. Suivant la Constitution algérienne, Abdelmadjid Tebboune devra désormais nommer un nouveau Premier ministre ou un chef de gouvernement à la suite des élections législatives.