L’autorisation de sortie du territoire national n’est plus exigée pour les voyageurs algériens désirant se rendre à l’étranger. C’est qu’a indiqué la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN). Cette dernière a affirmé, jeudi 24 juin dans un communiqué, que ses services « n’appliquent plus la mesure relative à l’autorisation de sortie depuis le 4 juin 2021 », précisant que « toutes les mesures d’entrée à des pays étrangers sont soumises exclusivement à des restrictions prédéfinies par ces Etats ».

Cette sortie médiatique de la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) est venue remettre les pendules à l’heure et surtout mettre fin à l’incompréhension suscitée ces derniers jours par la Police des aires et des frontières (PAF), au niveau de certains aéroports du pays.

En effet, comme annoncé dans notre édition du 24 juin, des voyageurs, pourtant munis de visas touristiques (type C), ont été empêchés de voyager par les éléments de la PAF au niveau de l’aéroport international d’Alger. Ces derniers auraient exigé une autorisation de sortie du territoire national. Le jour même, la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) a réagi via un communiqué de presse.

« L’autorisation de sortie n’est plus exigée pour les voyageurs »

« En réponse à une information relayée par un média national selon laquelle les services de la DGSN auraient interdit à l’aéroport Houari Boumediene "des voyageurs titulaires de visas (C) de voyager à l’étranger sous prétexte qu’ils ne disposaient pas d’autorisation de sortie", la DGSN précise que "ses services n’appliquent plus cette mesure depuis le 4 juin courant" », indique le communiqué de la DGSN, publié le 24 juin.

À lire aussi :  France : Pourquoi la délivrance de titres de séjour tarde ?

La DGSN a expliqué que « toutes les mesures d’entrée aux pays étrangers sont soumises exclusivement à des restrictions prédéfinies par les autorités de ces pays qui confient la mission de leur contrôle et application aux compagnies aériennes internationales ». Une réponse qui devra mettre fin définitivement à l’incompréhension et la confusion qui règnent autour de cette autorisation de sortie du territoire national.

Une explication qui met fin à la polémique

Il faut rappeler que l’Algérie a abandonné le recours aux autorisations d’entrée et de sortie du territoire national depuis début juin. Actuellement, pour entrer en Algérie, le voyageur doit être de nationalité algérienne et se soumettre au protocole sanitaire en vigueur : un test PCR de moins de 36 heures avant le départ et un confinement obligatoire de cinq jours, à ses frais, dans un hôtel en Algérie.

Pour les sorties d’Algérie, seules les règles du pays d’accueil sont appliquées. Actuellement, parmi les quatre pays européens desservis, l’Espagne est le seul qui accepte les voyageurs algériens titulaires de visas C. La Tunisie est accessible sans visa et la Turquie délivre plusieurs types de visas aux Algériens, tous valables pour voyager.