Un ressortissant algérien a accusé une infirmière de lui avoir volé son enfant dans un hôpital à Montréal, au Canada. Dans une vidéo postée le 27 juin, ce ressortissant algérien, marié à une citoyenne syrienne, a affirmé que le nouveau-né avait fait l’objet d’un « enlèvement de la part d’une infirmière dans un hôpital de Montréal, quatre jours après sa naissance ».

Le ressortissant algérien, accompagné de sa femme syrienne, est apparu dans une vidéo publiée le 27 juin par la chaîne d’informations Al-Arabiya, où il affirme que son bébé a « fait l’objet d’un acte d’enlèvement par une infirmière dans un hôpital de Montréal, quatre jours seulement après sa naissance ».

Le ressortissant algérien, répondant au nom de Mouloud Djebara, a déclaré que « l’infirmière était de connivence avec les agents de sécurité de l’hôpital » et avait procédé à « l’enlèvement après avoir monté des accusations contre (lui) et (sa) femme ». « Pour l’infirmière, moi et ma femme sommes incapables d’élever notre bébé », dénonce le ressortissant algérien.

« L’infirmière a accusé ma femme de vouloir tuer notre bébé »

Dans sa vidéo, le père du bébé a expliqué que l’infirmière en question avait reproché à son épouse, d’avoir maltraité l’enfant. « L’infirmière, en voyant ma femme bercer notre bébé, lui a dit qu’elle ne savait pas comment le porter dans ses bras, et elle l’a également accusée d’avoir menacé de le tuer s’il ne dormait pas ».

Cette affaire, qui a fait le tour des médias suite à sa médiatisation par la chaîne Al Arabiya, a suscité une vague d’indignation à travers le monde. Selon la même source, le père du nouveau-né a porté l’affaire devant la justice canadienne. Le ressortissant algérien a également saisi l’Ambassade d’Algérie au Canada afin d’intervenir dans cette affaire.