Le député Brahim Boughali de la liste des indépendants « Wihda wa Tadawul » (Unité et Alternance) a été élu, jeudi 8 juillet, président de l'Assemblée populaire nationale (APN). Le député de la circonscription de Ghardaïa succède ainsi à Slimane Chenine, du parti El Bina qui avait présidé les destinées de l’APN lors de l’ancienne législature.

Né le 3 mars 1963 à Beni Isguen dans le Mzab, relevant de la wilaya de Ghardaïa, marié et père de 4 enfants, Brahim Boughali est titulaire d'une licence en sciences politiques et relations internationales de l'université d’Alger promotion 1986. Considéré comme l’un des artisans de la réconciliation durant les évènements de Ghardaïa, le nouveau président de l'APN a occupé plusieurs postes dont le dernier date de juillet 2020 ou il était P/APW de Ghardaïa, président de la commission agriculture à l’APW (2017/2020), Chef d’agence à la CNEP et Chargé d’étude au niveau de la banque El Baraka en 1996/1997.

Élection du président de l'APN : Boughali récolte 295 voix sur 382

Lors d'un vote à bulletins secrets, tenu le 8 juillet, deux membres de l’Assemblée populaire nationale (APN) sont  entrés en lice pour le poste de président de l'Assemblée, en l'occurrence Brahim Boughali de la liste des indépendants « Wihda wa Tadawul » de la circonscription électorale de Ghardaïa, et Ahmed Sadok du Mouvement de la société pour la paix (MSP), de la circonscription électorale de Chlef. M. Boughali a récolté 295 voix contre 87 pour Ahmed Sadok sur les 382 voix exprimées.

« Pour la concrétisation du programme du Président de la République »

Dans une déclaration faite après l'annonce des résultats du vote, M. Boughali a indiqué que cette législature « édifie vraiment et sincèrement l'Algérie nouvelle souhaitée par le peuple algérien et pour laquelle le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, s'est engagé », en assurant qu'il veillera à « coordonner entre les différents groupes parlementaires et le gouvernement pour la concrétisation du programme du Président de la République ».

Composante de l'Assemblée populaire nationale (APN)

Pour rappel, selon les résultats définitifs des élections législatives du 12 juin 2021 annoncés par le Conseil constitutionnel, le parti du Front de libération nationale (FLN) a remporté 98 sièges, suivi des indépendants (84 sièges), du MSP (65 sièges) et du RND (58 sièges).

Le Parti « Sawt Echaâb » (La voix du peuple) a remporté 3 sièges, le Parti de la liberté et la justice, le Parti de la justice et le développement, le Parti El-Fadjr El-djadid et le Front de la bonne gouvernance ont tous obtenu 2 sièges, alors que le Front de l'Algérie nouvelle, le Parti Al-Karama, Jil Jadid et le Front national algérien ont remporté un (1) siège chacun.