Le général à la retraite Khaled Nezzar été entendu le 8 juillet par le magistrat instructeur près le tribunal de Sidi M'Hamed à Alger. L'ancien ministre de la Défense a été convoqué pour être entendu dans le cadre de l’enquête judiciaire liée à l’affaire de la société SLC, dont il est actionnaire avec les membres de sa famille.

Cette enquête judiciaire a été déclenchée, il y a quelques années. Elle fait suite à une plainte  déposée par l’ex-ARPT, l’Autorité de régulation des postes et télécommunication, contre la société SLC de Khaled Nezzar, spécialisée dans la fourniture d’accès à internet sans fil à haut débit, pour les entreprises et dans laquelle sont actionnaires des membres de la famille de l'ancien chef de l’état-major de l'armée.

Khaled Nezzar de retour en Algérie en décembre 2020

Il faut rappeler que l'ancien ministre de la Défense avait fait l’objet de mandat d’arrêt international, lancé en 2019 par le tribunal militaire de Blida, pour l’affaire de « complot contre l’État et l’autorité de l’armée » et était également ciblé par un autre mandat d’arrêt, dans le cadre de l’affaire SLC, lancé contre lui et son fils Lotfi par le tribunal de Sidi M'Hamed, alors que tous les deux se trouvaient en Espagne.

Khaled Nezzar est rentré au pays au mois de décembre dernier. Il a vidé ses deux mandats d’arrêt. Le premier au niveau du tribunal militaire de Blida qui a prononcé un non-lieu, et le deuxième devant le tribunal de Sidi M'Hamed qui l’a mis en liberté.