Le Dr Mohamed Bekkat-Berkani, membre du Comité scientifique de suivi de la pandémie de coronavirus, s’est exprimé sur la dégradation de la situation sanitaire en Algérie, ainsi que sur l'ouverture partielle des frontières et la reprise des vols.

Dr Bekkat-Berkani a affirmé, ce lundi 12 juillet dans une interview accordée au site spécialisé dans les voyages VVA, qu'avec la Tunisie, « vu qu’il n’y a pas un flux très important avec ce pays, on peut suspendre les vols sans grande incidence ». Par contre, en ce qui concerne la France, « la situation est plus compliquée par rapport au nombre d’Algériens qui y vivent ».

L'Algérie doit suspendre les vols vers la Tunisie

Ainsi, pour le Dr Mohamed Bekkat-Berkani, la situation épidémiologique est préoccupante. Il préconise la suspension des vols avec la Tunisie, qui est en proie à une recrudescence grave de la pandémie. Le membre du Comité scientifique de suivi de la pandémie de coronavirus explique que « la suspension des vols est une mesure conservatoire pas définitive. Elle répond à une conjoncture donnée. Il y a un grave problème en Tunisie. Vu qu’il n’y a pas un flux très important avec ce pays, on peut suspendre les vols sans grande incidence ».

Augmenter le nombre de vols retour France - Algérie

Par ailleurs, en ce qui concerne les vols avec la France, le Dr Bekkat-Berkani explique qu'« avec la France, la situation est plus compliquée par rapport au nombre d’Algériens qui y vivent. La reprise des vols avec ce pays est insuffisante. Il y a des nécessités sociales et économiques à préserver par ces rotations avec la France métropolitaine. Même si je pense que l’Algérie doit se défendre face aux menaces, je dois dire que la situation en France est assez maîtrisée ». Il ajoute que « pour un Algérien qui vient de France, il est clair qu’un test PCR négatif de 36 h avant le départ plus un test antigénique à l’arrivée sont amplement suffisants pour éviter la mesure contraignante d’hébergement pendant plusieurs jours dans un hôtel ».

À lire aussi :  Nouveaux vols d'Air Algérie : Les Algériens de France frustrés

Le Dr Mohamed Bekkat-Berkani préconise même le renforcement des vols avec la France. « On peut même augmenter les rotations parce que c’est nécessaire pour arrêter la détresse des Algériens qui vivent des problèmes sociaux énormes en France », a-t-il affirmé.