Alors que la situation sanitaire est dramatique en Tunisie, le pays espère toujours sauver sa saison touristique. Pour y arriver, les autorités comptent beaucoup sur l'arrivée des Algériens. C'est ce qu'a affirmé le ministre tunisien du Tourisme dans une interview accordée au quotidien le Soir d’Algérie, ce lundi 12 juillet.

Ainsi, pour sauver la saison touristique le ministre tunisien du Tourisme a affirmé que son pays est prêt à étudier avec l’Algérie toutes les possibilités pour permettre aux touristes algériens de séjourner dans de bonnes conditions sanitaires. Il a tenu à rassurer les touristes quant à la situation sanitaire dans son pays. Habib Ammar a affirmé que « les mesures prises par les autorités tunisiennes permettront de maîtriser rapidement l’évolution de la pandémie ».

Tunisie : « Un été sans les Algériens n’en est pas un »

Le ministre tunisien est optimiste quant à la venue des touristes algériens. Il a déclaré : « nous avons eu plusieurs contacts avec les autorités algériennes, notamment depuis l’ouverture partielle des frontières. Nous espérons que l’ouverture des frontières terrestres se fasse au plus tôt afin de permettre à un plus grand nombre de touristes algériens de venir en Tunisie. Croyez-moi, un été sans les Algériens n’en est pas un et nous espérons les voir très bientôt ».

À lire aussi :  Air France meilleure compagnie en Europe et 8e du monde. Voici pourquoi

Il a tenu à relativiser la situation sanitaire dans son pays. « Nous passons par une évolution qui va durer encore quelques jours. Cependant, les mesures drastiques prises par notre gouvernement vont permettre de maîtriser rapidement l’évolution de la pandémie », explique le ministre tunisien.

La Tunisie espère toujours attirer des touristes algériens

«Nous étudions toutes les options pour permettre aux Algériens de venir dans de bonnes conditions sanitaires, qu’ils soient protégés, pour eux et pour nous. Nous devons avoir une relation de confiance avec ceux qui viennent en Tunisie. Donc, nous sommes ouverts à toutes les formules qui permettront aux Algériens de venir dans les meilleures conditions sanitaires », a-t-il ajouté.

Il faut dire que pour l'instant , les frontières terrestres entre l’Algérie et la Tunisie sont fermées et que les deux pays sont liés par seulement deux liaisons aériennes par semaine.