Le dispositif de confinement instauré en Algérie depuis mars 2020 pour contenir la pandémie de Covid-19 a été réaménagé pour 24 wilayas du pays pour une durée de 10 jours, ont annoncé les services du Premier ministère ce lundi 19 juillet 2021 à travers un communiqué. Le confinement, qui entrera en vigueur dès ce mardi 20 juillet, sera observé de 23 h jusqu’au lendemain à 4 h, indique la même source. 

« En application des instructions de Monsieur le président de la République, Monsieur Abdelmadjid Tebboune, chef suprême des Forces armées, ministre de la Défense nationale et au terme des consultations avec le Comité scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie du Coronavirus (Covid-19) et l’Autorité sanitaire, le Premier ministre Monsieur Aïmene Benabderrahmane a décidé de mesures complémentaires à mettre en œuvre au titre du dispositif de gestion de la crise sanitaire liée à la pandémie du Coronavirus », indique en effet le communiqué.

Et de préciser qu’« en matière de confinement partiel à domicile de 23 heures jusqu’au lendemain à 4 heures du matin, la mesure est applicable dans les 24 wilayas suivantes : Adrar, Laghouat, Oum El Bouaghi, Batna, Bejaia, Béchar, Blida, Bouira, Tebessa, Tizi-Ouzou, Alger, Jijel, Sétif, Sidi Bel Abbes, Constantine, Mostaganem, M’Sila, Ouargla, Oran, Boumerdes, Tindouf, Tissemsilt, Tipaza et Aïn Temouchent ».

Appel à la vigilance durant l’Aïd al-Adha

La même source souligne que les rassemblement et les regroupement sont toujours interdits. Les services du Premier ministère invitent par ailleurs les citoyens à respecter les mesures sanitaires a être vigilants durant la fête de l’Aïd el-Kebir. « Conscients des dangers que représentent les rencontres et visites familiales, les citoyens sont appelés à éviter les visites domestiques qui demeurent de sérieux facteurs de contamination. Ils doivent, notamment à l’occasion des fêtes de l’Aid El Adha, réduire au maximum leur mobilité et s’abstenir de tout déplacement non indispensable, éviter les regroupements au moment du sacrifice du mouton, veiller au respect des mesures de prévention et aux conditions d’hygiène de l’environnement et continuer à obérer les gestes barrières par le port du masque de protection, la distanciation physique et l’hygiène des mains », recommande le gouvernement.