L'Algérie bredouille, le Maroc et la Tunisie en or : Le point sur les JO de Tokyo 2020

JO de Tokyo 2020

Les Jeux olympiques qui se poursuivent toujours à Tokyo au Japon sont dominés jusque-là par la Chine. Le pays européen le mieux classé à la 11e journée est la Grande-Bretagne, qui n'est que 6e au classement. Elle est suivie par la France, qui occupe la 7e loge. Les pays du Maghreb sont loin derrière. L'Algérie ne figure même pas sur ce classement, puisqu'elle n'a récolté que de la désillusion.

En effet, c'est la Chine qui a créé la sensation lors de ces jeux olympiques qui se tiennent depuis le 23 juillet dernier à Tokyo. À la 11e journée, la Chine occupe la première place au classement avec 29 médailles d'or récoltées en plus de 17 en argent et de 16 en bronze. En tout, ce pays asiatique a glané 62 médailles.

La Chine est poursuivie par un habitué du haut du tableau dans ce genre de compétitions. Il s'agit des États-Unis d'Amérique, qui ont gagné jusqu'ici 17 médailles d'or, 25 médailles d'argent et 17 en bronze. Ce qui fait un total de 64 médailles. Les USA ont, il faut le dire, toutes les chances de renverser la vapeur en leur faveur, grâce notamment à l'athlétisme, une discipline où les Américains excellent.

Attention cependant au pays organisateur, le Japon qui complète le podium avec 17 médailles d'or. Le pays du soleil levant a également emporté 6 médailles d'argent et 10 en bronze.

L'Europe et la France peuvent décrocher plus de médaillles

Dans le tableau des médailles, le pays européen le mieux classé arrive à la 6e place. Il s'agit de la Grande-Bretagne, avec 11 médailles d'or. La France qui nourrissait de grandes ambitions pour ce rendez-vous n'est que 7e après 11 journées. Les Français ont glané jusque là 6 médailles d'or, 10 en argent et 7 en bronze. La France peut cependant encore faire mieux et gagner d'autres médailles avant la fin de la compétition.

Cela dit, c'est surtout l'équipe de football qui aura déçu le plus. Composée de joueurs de renom tels que les deux anciens Marseillais André-Pierre Gignac et Florian Thauvin, les bleus ont été éliminés dès le premier tour au grand dam de la délégation et des supporteurs français, qui misaient sur cette équipe pour gagner une médaille.

Les pays d'Afrique aux Jeux olympiques de Tokyo 2020

Dans le registre des déceptions, ce sont surtout les pays africains qui s'illustrent, pour ainsi dire. En effet, il faudra descendre à la 32e place pour trouver le pays africain le mieux classé. Cette place peu enviable est occupée par l'Afrique du Sud, qui a récolté une seule médaille d'or et deux en argent. L'autre représentant africain le mieux classé est l'Éthiopie, qui pointe à la 38e place avec une médaille d'or, une en argent et une autre en bronze.

La Tunisie sauvée par la natation

Concernant les pays du Maghreb, c'est la Tunisie qui enregistre le meilleur classement. La Tunisie occupe en effet la 42e place avec une médaille d'or gagnée haut la main par le nageur Ahmed Hafnaoui (400 m nage libre) et une autre en argent.

L'athlétisme offre sa seule médaille au Maroc

Soufiane el-Bakkali a offert au Maroc sa seule médaille dans ces JO en emportant la course des 3000 m steeple. Cette médaille a d'ailleurs permis au Maroc de figurer au tableau du classement, où il occupe la 51e place.

La pire prestation algérienne aux Jeux olympiques

Quant à l'Algérie, elle ne figure même pas dans ce classement du fait qu'elle n'a emporté aucune médaille jusque-là. L'Algérie a déçu, et c'est le moins qu'on puisse dire. En effet, sa délégation, forte de 44 athlètes, s'est rendue à Tokyo avec la nette ambition d'honorer les couleurs nationales. Finalement, cet espoir a tourné en désillusion au grand dam des fans algériens habitués, il faut le dire, à des médailles lors de ce genre de rendez-vous. Pour plus d'un, d'ailleurs, cette participation reste la pire de l'Algérie aux Jeux olympiques.

L'Algérie aux JO de Tokyo 2020 : Les raisons d'une débâcle

Pour les observateurs, cette débâcle était prévisible. Notamment à cause de la préparation qui n'était pas à la hauteur. Cet état de fait a d'ailleurs été dénoncé par l’entraîneur de l’équipe nationale de Judo, Amar Benikhlef, qui n'a pas hésité à critiquer les conditions dans lesquelles s'est déroulée la préparation.

Par ailleurs, plusieurs autres paramètres ont contribué à l'échec de l'Algérie. Il y a d'abord le forfait du champion olympique 2012 et vice-champion olympique 2016 Taoufik Makhloufi, qui constituait l'un des espoirs de l'Algérie dans cette joute.

Les considérations sanitaires ont également « contribué » à cet échec, puisque deux athlètes de la sélection nationale d'athlétisme, Djamel Sedjati (800 m) et Bilal Tabti (3000 m steeple), ont été testés positifs au coronavirus. De fait, les deux athlètes ont été déclarés forfait.

Quoi qu'il en soit, les Jeux olympiques de Tokyo sont à mettre aux oubliettes pour l'Algérie. Cette exprérience doit cependant constituer une leçon pour les prochains rendez-vous internationaux.

Fethi Nourine défend la « cause palestinienne » aux JO de Tokyo 2020

Il faudra aussi rappeler que le judoka algérien Fethi Nourine a décidé de déclarer forfait aux Jeux olympiques de Tokyo 2020 pour ne pas avoir à affronter un adversaire israélien, expliquant sa décision par son soutien à « la cause palestinienne ». Fethi Nourine a peu après été suspendu suspendu par la Fédération internationale de judo, au même titre que son entraîneur Amar Benikhlef. Pour la Fédération, la décision du judoka algérien est « en totale opposition à la philosophie » de l’instance, qui a « une politique stricte de non-discrimination et promeut la solidarité comme principe fondamental ». Le Comité national olympique algérien a, pour sa part,retiré l’accréditation des deux hommes.

Retour en haut
Share via
Copy link