La série de feux de forêts qui se sont déclenchés ce lundi 9 aout 2021 fans la wilaya de Tizi-Ouzou en Kabylie n'a malheureusement pas été sans conséquences.

Ces incendies ont causé des pertes humaines, ont fait plusieurs blessés et touché plusieurs habitations et véhicules dans différentes régions. Ils ont également causé d'importants dégâts matériels. Des villages entiers ont été par ailleurs évacués. De gros moyens matériels ont été déployés pour maitriser la situation.

En tout, 25 feux de forêt, dont 10 importants, ont été recensés en Kabylie. Des feux qui se sont tous déclenchés à la même heure. Youcef Ould-Mohand, conservateur des forêts de Tizi-Ouzou, a assuré que les services de sécurité vont déterminer qui a allumé le feu, affirmant que « ce n'est pas un feu qui a pu se déclencher seul ».

Bilan humain et matériel

À 21:30 : le bilan provisoire s'élève à 4 morts morts, plusieurs maisons brûlées et aussi plusieurs villages complètement évacués. Source : Conservation des forêts.

À 20:47, le bilan provisoire s'élève à 2 morts : une jeune femme, âgée de 23 ans, et un jeune homme sont décédés au village de At-Lahcène, dans la commune d'At-Yenni, alors qu'ils aidaient des personnes à fuir les flammes. Deux agents de la police ont été blessés. D'après Radio Tizi-Ouzou, la région d'Azazga déplore aussi une vie humaine. Des villages d'At-Yenni, nous recevons aussi des rapports sur plusieurs personnes blessées, que cela soit par les flammes ou dans leur effort d'aide.

  • Au village d'At-Lahcène, la situation s'est aggravée, faisant plusieurs blessés et un mort. Le village, entouré par la forêt, est désormais entouré par les flemmes.
  • Au village Aït-Mislaïène, quatre maisons et un véhicule ont pris feu. La population du village voisin, Ait-Ouabane, s'est dépêchée sur place. L'école moyenne de la région a brulé. L'école primaire du village a brulé.
  • À Larbaâ Nath Irathen, plusieurs villageois ont évacué leurs habitations. Des centres de formation et des écoles accueillent les réfugiés. Le village Ath Frah évacué.
  • À Aït Toudert, le feu a atteint les habitations.
  • Des villages de la région de Yakouren sont aussi touchés.
  • Le village Aït Djemaa a été évacué vers le village voisin d'Ait-Ouabane. Une partie du village Aït-Mislaïène a été évacuée vers ce dernier.
À lire aussi :  Soixante ans après l'indépendance, ces Algériens papis-portefeuilles

La population solidaire et exemplaire

La population de la wilaya de Tizi-Ouzou a fait preuve, encore une fois, d'une solidarité exemplaire, ce lundi 9 aout. Les citoyens de la région n'ont pas hésité en effet à aller au charbon, au péril de leur vies, pour aider les sapeurs pompiers dans l'extinction des feux de forêts qui se sont déclenchés dans de différentes localités. Armés d'une volonté de fer et des moyens du bord, des jeunes et moins jeunes se sont mobilisés pour maitriser les gigantesques incendies pourtant menaçants. Il est à noter que devant l'ampleur de la catastrophe, des agents de la protection civiles des wilayas limitrophes ont été appelés en renfort. Des hélicoptères ont été utilisés dans cette opération.

Agouni Fourou : Éviter le pire

Le village d'Aguni Fourou (Aït Toudert) brûle. Le feu a atteint les maisons. Les habitants sont dépassés. Ils sont sans eaux ni internet ni électricité. Ils lancent un appel à l'aide à tous ceux qui peuvent se déplacer sur place. Ils comptent sur la solidarité pour éviter le pire.

Larbaâ Nath Irathen appelle à l'aide

Plus de 2000 personnes bloqués au village Ath Frah (Larbaâ Nath Irathen). La majorité sont regroupés à l'huilerie Houali. La population affirme qu'elle est « est livrée à elle-même, aucun renfort, ni protection civile, ni autre ». Ils lancent l'alerte pour venir au secours de la population et évacuer tout le village.

À lire aussi :  Le calvaire des demandeurs de titre de séjour en Seine-Saint-Denis

Les feux en Kabylie : Photographies et vidéos