Le Premier ministre, Aïmene Benabderrahmane, s'est rendu ce jeudi 12 août à Tizi-Ouzou, à la tête d'une importante délégation ministérielle, pour s'enquérir de la situation de cette wilaya en proie depuis lundi à des incendies ravageurs, ayant fait 69 morts, entre civils et militaires.

Le Premier ministre qui occupe également le portefeuille des Finances, est accompagné des ministres de l'intérieur, Kamel Beldjoud, de la Solidarité nationale, Kaoutar Krikou, de l'Agriculture et du développement rural, Abdelhamid Hamdani, de la Santé Abderrahmane Benbouzid et des Ressources en eau, Mustapha Kamel Mihoubi.

La délégation gouvernementale s'est d'abord rendue au siège de la direction de wilaya de la Protection civile, puis elle se dirigera à l'Unité centrale de ce même corps constitué, sise à Bouhinoun. La délégation se rendra, par la ensuite, à Oued Aïssi où elle visitera la cité universitaire réquisitionnée par le wali, Mahmoud Djamaa, pour recevoir les familles sinistrées.

Le Premier ministre confirme l’origine criminelle des incendies

Dans une déclaration à la presse, le Premier ministre a déclaré qu' il existait "des preuves scientifiques relevées par les services compétents" sur l'origine criminelle des incendies ayant ravagé plusieurs régions du pays. "Cela a prouvé que les incendies qui ont éclaté récemment dans de nombreuses wilayas étaient prémédités sur ordre de mains criminelles. D'autant que ces incendies se sont déclarés dans des zones précises et étudiées", explique-t-il.

À lire aussi :  Un Algérien de 15 ans, qui s’occupe de sa mère malade, va rejoindre une grande école en Angleterre

"Les incendies se sont déclarés au même moment et à la même seconde. Les criminels ont encerclé les zones étroites afin d'enflammer des zones plus larges", ajoute le Premier ministre Aïmene Benabderrahmane.

"Un budget spécial sera alloué pour l’indemnisation des sinistrés"

Le premier responsable du gouvernement a également annoncé que le chef de l’Etat Abdelmadjid Tebboune, avait décidé d’ "allouer un budget spécial" pour l'indemnisation des habitants touchés par les incendies.

"Aujourd'hui, nous allons commencer à compter les pertes et à compter toutes les personnes touchées par ces incendies afin de les dédommager", affirme-t-il. Le Premier ministre a ajouté que "l'État mobilisait tous les moyens matériels pour subvenir aux besoins de la population dans toutes les wilayas touchées par les incendies".