Le tribunal correctionnel de Dax (Landes) a condamné un sans-papiers marocain à trois mois de prison ferme. Assigné à résidence en Mayenne, le mis en cause, âgé de 25 ans, a été arrêté à plus de 600 kilomètres de chez lui, dans les Landes alors qu'il demandait avec ses amis, à plusieurs femmes sur une plage de se rhabiller, a rapporté le quotidien régional Sud-Ouest. 

Les faits ont eu lieu le samedi 21 août. Alors qu'elles se baignaient tranquillement sur la plage de Messanges, dans les Landes, quelques femmes ont signalé aux maîtres-nageurs sauveteurs qu'un groupe de cinq individus les importunaient et leur demandaient même de se rhabiller. Le ton est vite monté, aussitôt que les sauveteurs sont intervenus. Ces derniers décident alors de faire appel aux gendarmes.

Sur place, les services de sécurité ont effectué un contrôle d'identité pour les cinq individus. Ils découvrent alors que l'un d'entre eux, un Marocain de 25 ans, n'avait pas de papiers d'identité et faisait l'objet d'un arrêté d'expulsion du territoire français depuis 15 jours. Pire encore, l'intéressé était inscrit au fichier des assignés à résidence et avait une interdiction de quitter son domicile de Mayenne (Pays de la Loire).

Le Marocain a déjà été condamné 7 fois et devait être expulsé

Placé en garde à vue, les services de sécurité découvrent que le Marocain est arrivé en France, depuis le Maroc, sans-papiers avait un casier judiciaire déjà entaché de sept condamnations, dont un arrêté d'expulsion. Néanmoins, il n'a jamais été expulsé vers le Maroc, car il est devenu papa très récemment en France.

À lire aussi :  Suisse : Un détenu algérien retrouvé mort dans sa cellule

Lors de sa comparution, lundi dernier, devant le tribunal correctionnel de Dax, le parquet avait requis une peine de six mois d'emprisonnement contre le mis en cause. Mais le tribunal a finalement décidé de condamner le Marocain de 25 ans à trois mois de prison ferme avec mandat de dépôt à la fin de l'audience pour avoir violé son assignation à résidence.