Le sélectionneur national Djamel Belmadi n'a pas caché sa colère par rapport à la mauvaise qualité des pelouses en Algérie, à commencer par celle du stade de Blida, qui va abriter le match Algérie - Djibouti ce 1er septembre. Il n'a pas manquer de signaler ce qui s'est passé dans le nouveau stade d'Oran, en affirmant que son équipe ne joue pas « dans un stade où on fait des barbecues ».

Djamel Belmadi était dans tous ses états, lors de la conférence de presse organisée dans la matinée de ce 1er septembre 2021, en évoquant l'état de la pelouse du stade Mustapha Tchaker de Blida. « J'ai l'impression d'avoir discuté de la problématique du stade Tchaker depuis mon arrivée en 2018 et pas beaucoup de choses ont changé. Quand ça change, ça change le temps d'un match », a indiqué le sélectionneur algérien.

Djamel Belmadi dénonce l'état des stades en Algérie

Le technicien affirme que c'est lui qui avait demandé à ce que les matchs de l'équipe nationale se jouent au stade de Blida. « En juin, nous avions une bonne pelouse après un long travail. Nous avions donc décidé que nous jouerons à Tchaker avec l'accord des joueurs », a-t-il révélé. Mais deux mois après, Belmadi parle d'« une calamité », tout en estimant que c'est le résultat « du sabotage » des responsables du stade.

À lire aussi :  Algérie-Guinée : Sur quelles chaînes suivre le match

« Ce n’est pas normal de trouver la pelouse dans cet état à trois jours du match », a regretté le coach algérien. Pour Belmadi, l'état « à la limite du praticable » de la pelouse de Blida n’a rien à voir ni avec les conditions climatiques ni avec la prolifération d’un quelconque champignon, comme l'avait soutenu les responsables de ce stade. « Il n’y a qu’en Algérie qu’on entend cette histoire de champignon », a-t-il estimé.

Djamel Belmadi a également évoqué les autres stades en Algérie, à l'image du 5 juillet d'Alger qui se trouve dans un « état pitoyable » à cause du grand nombre de matchs du championnat qu'il a abrité. Quant au nouveau stade d'Oran, inauguré en juin dernier, Belmadi ne veut même pas en entendre parler. « Premièrement je ne viens pas jouer dans un stade où on fait des barbecues. Deuxièmement, je ne sais pas pourquoi, mais le terrain du stade d'Oran est pire que celui de Tchaker », a constaté le sélectionneur des Verts.

À lire aussi :  Djamel Belmadi tranche sur son avenir en équipe d'Algérie

Une situation qui met Belmadi dans tous ses états. : « Il n'y a pas de terrains en Algérie, C'est un fait. Aujourd'hui, nous aussi, on aurait dû demander à délocaliser le match », a conclu le sélectionneur algérien.