Le sénateur FLN Abdelouahab Benzaïm a appelé, samedi 4 septembre, le gouvernement algérien à imposer le visa aux ressortissants marocains. Dans une intervention devant les médias dans les couloirs du Conseil de la nation, le parlementaire explique sa demande par la présence israélienne au Maroc.

« Parce qu’il y a Israël au Maroc, je pense qu’il faut instaurer le visa pour les Marocains », a affirmé Abdelouahab Benzaïm. Comme les dirigeants du pays, le sénateur est hostile à la normalisation des relations entre le Maroc et Israël.

Le parlementaire du FLN semble avoir peur des détenteurs de la double nationalité marocaine et israélienne. Il considère qu’il ne faut pas les laisser accéder au territoire algérien, eux qui circulent désormais librement entre le Maroc et Israël.

« C’est une précaution. Les Marocains qui rentrent en Algérie ont deux casquettes ; une israélienne et une marocaine. Si un Israélien ne peut pas demander un visa pour l’Algérie, il peut le demander en tant que Marocain à partir du Maroc », a expliqué Abdelouahab Benzaïm dans une vidéo qu’il a publiée sur sa page Facebook.

Donc, pour lui, il s’agit d’empêcher les détenteurs de la double nationalité marocaine et israélienne de voyager librement entre l’Algérie et le Maroc. Et la solution pour cela, c’est d’instaurer un visa aux ressortissants marocains.

La normalisation des relations entre le Maroc et Israël continue donc d’exhiber ses conséquences, notamment depuis la rupture des relations diplomatiques entre la monarchie alaouite et l’Algérie, laquelle rupture a été décidée par le gouvernement algérien qui entendait dénoncer les « actes hostiles » de la partie marocaine.

Et pour Benzaïm, l’Algérie devrait faire attention aux Israéliens qui peuvent voyager librement au Maroc. « Et tous ceux qui rentrent en Algérie depuis le Maroc doivent être inscrits dans une case rouge », a estimé le sénateur, pour inviter les autorités à les surveiller de près, durant tous leurs séjours sur le territoire algérien.