Depuis le rétablissement des relations diplomatiques entre les deux pays, le Maroc et Israël ne cessent de fructifier les domaines de leur coopération. Du tourisme au commerce en passant par l'enseignement et la recherche scientifique, le Maroc et Israël sont sur le point de se lancer dans la coopération dans le secteur de l'armement et plus précisément dans la fabrication des drones militaires.

Le Maroc va se lancer dans la fabrication de drones kamikazes, des appareils relativement simples à construire et aux conséquences dévastatrices. Pour ce nouveau marché, le Maroc s’est allié à l’un des leaders mondiaux ; Israël, révèle le site d’information Africa Intelligence, dans son édition du 15 septembre.

Le lancement de ce projet intervient après plusieurs mois de négociations menées entre le Maroc et le groupe israélien Aerospace Industries (IAI), implanté au Royaume à travers sa filiale Bluebird Aero Systems, spécialisée dans la fabrication de drones, précise la même source.

Les autorités marocaines n’ont fait, pour le moment, aucune annonce officielle à ce sujet. Mais plusieurs médias, notamment israéliens, avaient déjà annoncé depuis le début de cette année que le Maroc aurait passé des commandes pour l’acquisition de drones israéliens, rappelle la même source.

 Israël est habitué à livrer différents types de drones à l’armée marocaine

Israël est habitué à livrer différents types de drones à l’armée marocaine. Il avait déjà livré trois drones Harfang de Cassidian (Airbus Group) ainsi que divers types d’armement grâce aux entreprises IAI et Elbit, selon le site Israël Défense.

À lire aussi :  16 ministres français débarqueront à Alger avec Élisabeth Borne

Le Maroc dispose déjà de toute une panoplie de drones. En septembre dernier, le royaume avait d’ailleurs fait l’acquisition de quatre drones SeaGuardian de dernière génération en provenance des États-Unis. Des drones de pointe qui viennent s’ajouter à ceux déjà acquis par le passé.