Le contenu d’une « note de travail » d’un conseiller du Premier ministre Jean-Castex Ă  Matignon, Ă©voquant la diaspora algĂ©rienne en France, a Ă©tĂ© rĂ©vĂ©lĂ© ce jeudi 14 octobre par le magazine français Le Point. Le document en question a suscitĂ© une controverse, en raison de son contenu, jugĂ© par de nombreux observateurs «caricatural » Ă  l'Ă©gard d'une catĂ©gorie de la communautĂ© algĂ©rienne en France.  

Cette note, un « document de travail », porte sur « le débat intellectuel franco-algérien ». Elle date du 8 avril dernier. Le 9 avril, le Premier ministre français Jean Castex devait se rendre à Alger dans le cadre d'un comité intergouvernemental franco-algérien, mais en raison du Covid-19 la délégation française ne comptait que quelques membres.

Jean Castex affirme ne pas avoir vu le contenu de cette « note »

Toutefois la visite de Jean Castex a Ă©tĂ© reportĂ©e en raison des rĂ©serves de l’AlgĂ©rie au sujet de la dĂ©lĂ©gation française, qui ne serait pas Ă  la hauteur de l’importance de l’évĂ©nement. Selon Le Point, Ă  Matignon « on jure que le Premier ministre n’a  pas vu cette note », qu’il n’en a « pas eu connaissance » et qu’elle n’a pas Ă©tĂ© « transmise au cabinet ».

Contenu de la « note de travail » portant sur « le débat intellectuel franco-algérien »

La note en question a Ă©tĂ© rĂ©digĂ©e par le « conseiller technique discours » prĂ©cise Le Point. Dans une partie sur « la colonisation et l’attitude des AlgĂ©riens Ă  l’égard du passĂ© », l’auteur Ă©crit :

« Les enfants de pieds-noirs ont une dĂ©marche opposĂ©e Ă  celles des jeunes Français d’origine algĂ©rienne : ces derniers sont dans la haine, la victimisation, la colĂšre, la rupture, autant de sentiments exacerbĂ©s par la radicalisation islamiste et le communautarisme. Tandis que les premiers, parfaitement intĂ©grĂ©s dans la sociĂ©tĂ© française, sont dans le questionnement et la recherche ; ils veulent savoir, comprendre et Ă©ventuellement nouer des liens avec le pays de leurs parents ».

Le conseiller de Matignon poursuit : « prĂšs de quinze ans plus tard [aprĂšs la fondation de SOS Racisme, NDLR], la victoire de la Coupe du monde de football consacre “la France black-blanc-beur” ». « ZinĂ©dine Zidane, qui a la double nationalitĂ© française et algĂ©rienne, devient l’un des Français les plus cĂ©lĂšbres au monde, cĂ©lĂ©brĂ© sur les deux rives de la MĂ©diterranĂ©e. Cela n’empĂȘche pas, moins de trois ans plus tard, Jean-Marie Le Pen d’accĂ©der au second tour de l’élection prĂ©sidentielle, ce qui montre aussi que la visibilitĂ© croissante des AlgĂ©riens de France n’est pas sans effet sur la mĂ©canique Ă©lectorale », Ă©crit encore le conseiller Ă  Matignon.

Le contenu de la « note » a suscité plusieurs réactions

La diffusion du contenu de cette « note » n’a pas Ă©tĂ© sans susciter plusieurs rĂ©actions. « On peut vraiment s'interroger sur les objectifs poursuivis par celui qui fait fuiter ce genre de documents. Je ne crois pas m'avancer en Ă©crivant que c'est quelqu'un qui cherche Ă  mettre de l'huile sur le feu de la relation Franco-AlgĂ©rienne, qui n'en a pas besoin en ce moment », Ă©crit Ă  ce propos un internaute.

« Il est clair que ce n'est qu'une minoritĂ© qui a cette attitude dans la haine (
) Mais cette minoritĂ© existe rĂ©ellement (voir ce qui se passe dans de nombreuses banlieues) et fait de plus en plus parler d'elles par ses exactions et surtout son refus d'appartenir Ă  la nation française », Ă©crit un autre.